898 L’été dernier (Nits)

13 avril 2014 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Nits : Home Before Dark (Henk 1986)

Adobe Flash Player

Les chansons aux sonorités un peu passées, comme une carte postale aux couleurs délavées, des lieux, des gens aux habits démodés. Des chansons qui reconnectent avec une époque ancienne, même si on ne les écoutait pas à ce moment là. Des choses datées. D’une époque où l’on aurait voulu paraître plus âgé. Comme si les musiques avaient le pouvoir de modifier le décor ambiant. De la pop Néerlandaise sophistiquée comme un passeport d’adulte.

Des tissus fins sur les seins des filles et des frissons dans la poitrine des garçons. Des odeurs d’herbe fraîche. Du flou de bouger sur des clichés oubliés. Ces instants vécus ou rêvés, le temps des 4 minutes de la chanson. Comme de vouloir attraper de la fumée.
Les pochettes un peu usées, aux coins cornés, de la médiathèque, à force d’être manipulées, touchées, on en garde presque le souvenir tactile.

On va parfois, chercher des noms restés en mémoire, sur des réseaux, histoire de voir, par curiosité, s’ils existent encore, ou bien pour se rassurer sans trop savoir le pourquoi du comment. Comme on va rechercher un disque au fond d’une étagère.

Les chansons des Nits ont toujours eu la saveur et la légèreté de l’été dernier, il y a vingt-cinq ou trente ans comme aujourd’hui.

Tags : ,

Catégorie : Je me souviens, Music of my mind

8 Responses to “ 898 L’été dernier (Nits) ”

  1. Richard on 13 avril 2014 at 17 h 42 min

    Comme c’est bien décrit. Une amie à qui j’ai fait découvrir les Nits un jour (je crois que c’était l’album Alankomaat en 1998) m’a dit cela : « leurs chansons, on dirait des souvenirs. » Merci KMS.

  2. PdB on 15 avril 2014 at 10 h 15 min

    (ce sont les mollets et les fesses de Monty Clift ? je ne me souviens plus bien-en revanche de Katharine Hepburn, oui (les garces, elle les fait toujours très bien)- et de Jo Mankiewicz, je crois que le scénario était de Gore Vidal aussi, il me semble, et l’ambiance du film, quelle merveille) (en même temps, ce n’est que rarement Liz Taylor qui vient, mais plus Ava Gardner, dans les souvenir, la Comtesse aux pieds nus, ou quelque chose) (et Eve surtout, Anne Baxter et Bette Davies ?) (enfin pour parler de Jo M. on n’en finirait pas) (non, mais si tu choisis Liz, tu choisis Liz en même temps) ça fait une jolie chanson (Nat King Cole sings, il dit ou quoi ?)

    • Richard on 15 avril 2014 at 16 h 34 min

      PdB, la chanson évoque la vie tristounette d’un pompiste qui bosse de nuit dans une station-service. Il voit passer plein de voitures et lui aussi espère bouger un peu avec l’arrivée des beaux jours. Il y a effectivement Nat King Cole qui passe à un moment dans un autoradio.

      • PdB on 16 avril 2014 at 22 h 47 min

        ah oui, merci…

  3. boebis on 23 avril 2014 at 22 h 46 min

    Un petit mot pour vous signalez que j’ai mis KMS, un de mes blogs préférés, dans les liens conseillés de mon nouveau blog (http://la-musique-bresilienne.fr/)

    • KMS on 27 avril 2014 at 21 h 23 min

      Ah, merci.

  4. Richard on 21 mai 2014 at 23 h 03 min

    C’est la chanson qui a clôturé leur set ce soir au Café de la Danse à Paris il y a tout juste deux heures. Ils l’ont jouée en acoustique, avec accordéon et gamelle, assis sur le rebord de la scène. L’apothéose.

  5. lemétierdevivre on 6 juillet 2014 at 12 h 27 min

    Quasi 3 mois sans une ligne, que se passe-t-il ? L’envie qui s’est faite la malle aux Indes ?