154 Au quotidien

24 janvier 2007 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

154 Au quotidien : Yo La Tengo : Everyday (Album : And then nothing turned itself inside-out 2000)

Tous les jours.
Une chanson tous les jours. Ce n’est pas si évident de choisir correctement une chanson tous les jours.
Je me pose sûrement trop de questions comme toujours. Mais je veux que tout ça s’articule à peu près convenablement. Comme si, n’ayant finalement plus grand chose à dire, je tentais de raconter une histoire, chapitre après chapitre, chanson après chanson.
Tous les jours.
Ca va rentrer dans mes petites habitudes le choix de cette chanson. Ces petites habitudes auxquelles on ne fait plus attention. Ces gestes quotidien, surtout ceux du matin dans la salle de bains. Je suis content de me rendre compte qu’en bientôt quatre ans, ces gestes ne sont plus les mêmes. Des petits détails de rien. Peut être juste le signe que l’on est encore vivant. Le choix de la chanson devient un rituel du soir. Pourtant la veille j’ai toujours une idée de la chanson du lendemain. Mais je change toujours au dernier moment. Pour des raisons qu’il est probablement très difficile d’expliquer. De l’irrationnel total. Mais je crois que c’est aussi cela qui me plait. L’irrationnel. Dans ce rituel du soir.
Tous les jours.
On n’aurait pas ces habitudes mécaniques et matinales s’il ne fallait se lever pour aller travailler. C’est l’urgence, l’obligation qui les impose. Je rêve de prendre ma retraite dès maintenant. Jusqu’à 70 ans. Je recommencerai à travailler à cet âge là. Tout content alors de pouvoir régir mon existence par des petits gestes matinaux habituels. Voilà comment cela devrait fonctionner. On devrait travailler en viager. Prendre sa retraite de 40 à 70 ans. Et recommencer à travailler sur la fin de sa vie. Le seul moyen pour en profiter vraiment. Sauf pour ceux qui tiennent REELLEMENT à travailler, il y en a sûrement.
Tous les jours.
Je rêve utopique. Je rêve paresse. Je rêve. Pour oublier un bout du quotidien.
Tous les jours.

I want summer’s sad songs behind me.
I want a laugh a minute, without fail

Catégorie : Vieilleries

Comments are closed.