135 Fog again

15 décembre 2006 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

135 Fog again : Stereolab : Les aimies des mêmes + French disko (Album : Oscillons from the Anti-sun 2005)

     

Je vais me répéter mais la brume de ce matin était belle.
Levés et partis tôt, les lampadaires peignaient la nuit dans un souffle orange. Stereolab en volutes dans la voiture. Ces matins d’hiver ont une ambiance un peu fantomatique. Je ne sais pourquoi mais cela me fait souvent penser à ces films de vampires, avec ces images de châteaux dans les Carpates, perdus dans un brouillard qui se veut inquiétant. Encore un cliché mais c’est étonnant de voir que ces images finissent par s’inscrire dans nos esprits comme un inconscient collectif. Comme l’image en contre plongée de la maison de Norman Bates dans Psycho et la silhouette d’Anthony Perkins en contre jour.
Hier soir au restaurant (foie gras, pinot noir en carafe, le reste…), j’avais l’impression que l’on fêtait quelque chose même si c’était juste hier soir, la fête d’hier soir. La fête d’être tous les deux et puis c’est tout, ça suffit finalement comme fête. Et les prémisses de la brume estompaient la gravité habituelle de la capitale. Peut être à cause de la fête sans raison d’hier soir aussi. Les fêtes sans raison ce sont peut être les plus belles mais ce n’était même pas une fête. Juste un moment. Heureux. Mais c’est peut être ça la fête. Et justement hier soir, au restaurant, en mangeant ce foie gras, il n’y a pas de rapport bien sûr mais c’est ça aussi qui me plait, les bifurcations brusques et subites de la pensée, je me suis dit il fallait que je le fasse pour elle, pour ma fille. Ecrire ces bouts de mémoire de ma vie. Comme ces rock memories de l’autre jour ou d’autres jours. Laisser une mémoire écrite. Juste pour elle. Faire ça. Ecrire au moins ça.
A moins que ce ne fut les vapeurs du vin, mais je trouvais cette idée belle…

« On voit bien mieux les yeux fermés
J’avais prévu de contempler la Terre avec mon espoir »

Catégorie : Vieilleries

Comments are closed.