854 Je me souviens #37 : Beastie Boys (Beastie Boys)

5 mai 2012 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Beastie Boys : Rhymin & Stealin (License to ill, 1986)

Adobe Flash Player

Je me souviens que la première fois c’était à la médiathèque. Lorsque je suis entré dans ce local étriqué où l’on avait parfois du mal à circuler entre les bacs dès qu’il y avait quatre personnes, j’ai tout de suite reconnu ce riff de batterie avec ce son caractéristique. Mais là c’était autre chose. Le riff de batterie de John Bonham en introduction de When the levee breaks, dernier morceau de la 4ème face du IV de Led Zeppelin (aka Zoso) ça c’était certain mais en même temps ce n’était pas ça. Et ces types qui braillaient par dessus? Dingue.

Beastie Boys : Adam Yauch au centre

C’était la jeune à l’accueil. Pas celle qui me faisait fantasmer dans ses petites robes courtes dévoilant ses jambes souvent gainées d’un collant noir. Une jeune un peu austère avec laquelle il y avait peu d’échanges. C’était un cd. Il y en avait encore assez peu à la médiathèque à cette époque là, ça commençait seulement. J’ai dit mais qu’est-ce que c’est ? La batterie je sais c’est When the levee breaks mais le reste, C’EST QUOI? Ça elle m’a dit en me tendant la pochette. Elle montrait la queue d’un avion. Au verso, on voyait la tête de l’avion s’écrasant contre une falaise ou une montagne. J’ai dit, la batterie c’est Led Zeppelin et je suis allé chercher le IV dans les bacs, le vinyle. Il y était. Je lui ai dit, le dernier morceau de la 4e face.

J’écoutais pour la première fois les Beastie Boys. J’ai dit on peut le remettre au début, la guitare me dit quelque chose. Ce gros riff, bien lourd. J’ai dit mais oui c’est Sweet Leaf de Black Sabbath. Dingue.

Rhymin & Stealin. Ça portait bien son nom. La fille avait semblé plutôt impressionnée que j’ai pu reconnaitre comme ça les morceaux d’où venaient la batterie et la guitare utilisés. J’avais immédiatement regretté que ce soit elle et non sa collègue.

Je fouillais dans les bacs, pour trouver mes quatre disques à emprunter et soudainement, tin tin tinlinlin tinlinlin tinlinlin… le riff de guitare de The Ocean. J’ai dit ils aiment bien Led Zeppelin et les derniers morceaux de 2e face. J’ai dit c’est le riff de The Ocean. Dernier morceau de la 2e face de Houses of the Holy. Vous connaissez bien Led Zeppelin. Par coeur, j’ai dit, par coeur. J’ai encore plus regretté que ce ne fut sa collègue. J’ai dit je peux l’emprunter? Elle a arrêté le CD pour me le donner puis du coup, à mis le IV de Led Zep. Dernier morceau, 2e face. Elle a dit ah oui la batterie.

Je n’aimais pas tout sur cet album. Trop différent de ce que je pouvais écouter à l’époque, où je baignais dans Steely Dan. Je l’avais gravé sur une K7, perdue depuis longtemps, j’avais mélangé l’ordre des morceaux. Collant mes préférés au début. Une hérésie.
J’ai oublié les Beastie Boys ensuite. Pour y revenir à la sortie d’Ill Communication qu’on trouvait sur tous les rayons de Fnuc à sa sortie. Pour rattraper mon retard et ne plus les lâcher.

Hier Adam Yauch est mort. Un des trois Beastie Boys, sûrement celui que l’on connaissait le plus. J’ai repensé à ce jour là. J’ai repensé au message laissé par Stéphanie (ou Violaine)(laquelle parle?)(je me suis toujours posé la question même si j’ai toujours pensé que c’était Stéphanie) sur le répondeur d’Adam Yauch que l’on entend au début de B-boys makin’ with the freak freak sur Ill Communication (du moins sur certaines éditions).
Hier Adam Yauch est mort et ça m’a rendu triste.

Tags : ,

Catégorie : I live in the 80's, Je me souviens, Samedis Musicaux

5 Responses to “ 854 Je me souviens #37 : Beastie Boys (Beastie Boys) ”

  1. Christophe aka Mario Cavallero Jr on 5 mai 2012 at 15 h 37 min

    Après un drôle de maxi que j’avais acheté fin 84 à cause de la pochette que je croyais du rap ska (Cookie Puss), je guettais, et j’achetais le premier vrai choc, le 45 de Slow and low, dont la stéréo me vrillait la tête dans le casque. Quelques mois plus tard, la photo centrale de Licensed to ill m’intriguait, surtout le faux rockeur avec ses raybans. Je n’ai su que plus tard que c’était celui des 3 dont je préférais la voix, rauque, presque enrouée, celle d’Adam Yauch.

    Et un jour vint Gratitude, avec l’une des basses les plus exceptionnelles que je puisse connaître…

    • KMS on 14 mai 2012 at 21 h 17 min

      J’espère que tu les as toujours.

    • Marian on 28 mai 2012 at 12 h 55 min

      I’m a big Beastie Boys fan and was very saddened at the news of his death. Like most I spent Friday afnorteon listening to their back catelogue. And as I said over on Dave2 s blog, I have a new found respect for Coldplay after watching that video.

  2. Mathieu on 7 mai 2012 at 11 h 02 min

    Je me souviens de Check Your Head, ma première écoute des Beastie Boys, copiée sur une K7. Depuis je les suis et je ne me lasse toujours pas de la basse fuzz de Gratitude, qui est effectivement, l’une des plus exceptionnelles que je puisse connaître …

  3. Oeureka on 11 mai 2012 at 8 h 33 min

    L’Abcdr du son a mis en ligne la video du concert de 2004 à l’Elysee Montmartre.
    http://www.abcdrduson.com/blog/2012/05/beastie-boys-live-elysee-montmartre/
    Je les ai vu la même année dans un autre lieu, un peu en roue libre.
    Mais là à l’Elysée, on les voit complètement à bloc. Et je trouve ça plutôt rare de voir des mecs jouir à ce point de leur performance sur scène …
    Cette triste nouvelle m’a coupé les jambes.
    J’ai perdu ce qu’il me restait de l’énergie de mes années d’adolescence.