847 Highway 1 revisited (The Darcys)

27 mars 2012 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

The Darcys : Home at last (Aja, 2012)

Adobe Flash Player

C’est encore une histoire de route, c’était souvent le cas, les kilomètres ne faisaient pas peur. Même sous la pluie, l’automne, l’hiver, du moins ce sont ces saisons qui sont restées dans la mémoire. Repartir, le matin, tôt, très, pour retourner au bureau. Le soir, au hasard, ne jamais savoir quand prendre la route. Et les disques en boucle dans la voiture, le Café Bleu des Style Council et Aja de Steely Dan. Une autre, compilation maison, de Steely Dan, encore, faite à partir des vinyles. Fin 86, début 87, c’était l’obsession de ces instants. Peut être d’autres, oubliées depuis. Mais Café bleu/Aja est restée. Sur la même K7.

Toujours la même. Presque comme un rituel. Presque par superstition. Se dire que tant que la musique sera là, l’histoire ne se finira pas. Alors les deux disques. Toujours. Passer à coté du château aux frasques du second empire, tourner à gauche, vers la vieille ville, l’enchaînement des rues jusqu’à l’immeuble.

Peut être parce que je trouvais qu’elle était comme les chansons de Steely Dan, douces et sophistiquées en même temps. Avec une complexité invisible au premier regard. Je vivais sur un fil, celui de l’autoroute A1 et de ses prolongations.

La voiture rapide filait dans un sens ou dans l’autre. Dans la nuit, presque toujours. Il y avait la fatigue mais à vingt-cinq ans le mot n’a pas la signification qu’il prendra plus tard, elle reste une notion vague, balayée d’un revers de main. Dans la brume du matin, Deacon blue avait la saveur des plaisirs nocturnes pour lesquels ces kilomètres défilaient. I know this super highway, This bright familiar sun, I guess that I’m the lucky one.

Il y a des disques et les parfums des filles qui se sont glissés dans les notes des chansons ou dans ces blancs chuintant des fins de K7 que parfois, je laissais se dérouler jusqu’au bout, jusqu’à entendre le bruit mécanique de l’auto-reverse de l’autoradio, un bruit qui bientôt aura totalement disparu mais il revient encore, naturellement, en mémoire.

Home at last chantait Donald Fagen, pourtant la notion devenait de plus en plus vague, perdue comme ça, entre deux, ou même plus, l’aiguille du compteur oscillant entre 180 et 190, les traits blancs en pointillés semblaient parfois se rejoindre en une ligne continue avec la vitesse.

Un matin, en rentrant, je savais que je reviendrai pas. Tout était écrit dès le début mais on espère parfois en des fins miraculeuses, on garde un espoir en un Deus Ex Machina illusoire.
Ce matin-là, par dépit ou de colère, j’en ai jeté la K7 par la fenêtre. Comme si Paul Weller et Donald Fagen m’avaient trahi. Elle s’est fracassée sur le bas côté et la bande s’est déroulée dans le vent. Je l’ai vue dans le rétroviseur. De la même manière que cette histoire se dispersait elle aussi derrière moi.

Nota : Dimanche dernier j’ai découvert The Darcys qui ont repris intégralement et superbement l’intégralité de l’album Aja de Steely Dan, sorti à l’origine en 1977. Une très belle relecture. L’album est en téléchargement gratuit sur leur site. On peut également l’acheter en vinyle. Il serait bête de s’en priver. Que l’on connaisse ou non Steely Dan.

Tags : , , ,

Catégorie : 7 Tease, Ecoute s'il pleut, Je me souviens, Music of my mind

6 Responses to “ 847 Highway 1 revisited (The Darcys) ”

  1. abz on 30 mars 2012 at 11 h 17 min

    d’autant qu’il est vachement bien

  2. ChatLe on 1 avril 2012 at 20 h 50 min

    Ce morceau m’a immédiatement conquis, il recèle un esprit dans lequel je me retrouve, et cet article est à la fois crépusculaire, nostalgique mais surtout extrêmement agréable à lire. C’était ma première visite ici mais ce ne sera sans doute pas la dernière. Merci en tout cas.

  3. Mathieu on 2 avril 2012 at 22 h 08 min

    Jolie reprise ! (faudrait que j’écoute plus longtemps The Darcys (et puis Steely Dan (il faudrait …))
    Il est bien aussi ce Je Me Souviens

    • KMS on 14 mai 2012 at 21 h 20 min

      Ah oui Steely Dan il faut (jusqu’à Aja).

  4. Georges on 12 mai 2012 at 8 h 33 min

    Un « je me souviens » à la bien…
    La photo est très belle.

    • KMS on 14 mai 2012 at 21 h 20 min

      Bêtement trouvée sur google image. Mais c’était juste ce que je cherchais.