48 New reflection

15 avril 2006 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

New reflection 48 : The Flaming Lips : Slow nerve action (Album : Transmissions from the satellite heart 1993)

Boire un thé à l’orange. Un deuxième. Ecouter les Flaming Lips. Un album. Puis un autre. Placer mes doigts malhabiles sur les cordes en acier. Chanter. Un peu. Regarder des trains pour Avignon. Regarder des maisons, près de la mer. Juste laisser courir le temps, comme ses doigts sur ma peau, sur mon ventre, sur… Le manque aussi. Le dernier Yeah Yeah Yeahs. L’impression d’avoir nettoyé le miroir dans lequel je me regarde parfois. Découvrir un nouveau reflet. Quelque chose d’enfoui, d’oublié, ou quelque chose de neuf, fait avec des vieilles sensations accumulées, des expériences passées, un collage avec des papiers hétéroclites de récupération, une construction en strates, plus épaisse, plus consistante. Des vieux Pulp. Ou bien. Une image pourtant plus nette, plus juste, comme d’avoir épousseté la terre poussiéreuse qui me recouvrait. Les Black Heart Procession. Son sourire et ses yeux en persistance rétinienne j’aime cette image. Samedi, comme les eaux tranquilles d’un fleuve, légèrement agitées en surface, sereines dans leur cours paisible en profondeur, se gonflant petit à petit, jusqu’à se fondre dans la mer. Métaphore sexuelle peut être. Assis sur le quai je l’ai regarder passé, perdu dans une rêverie blonde et bleue…

It’s all a waste of time again

Catégorie : Vieilleries

Comments are closed.