51 Gone with the wind

26 avril 2006 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Gone with the wind 51 : Casiotone for the painfully alone : Young shields (Album : Etiquette 2006)

J’écoutais cet album hier soir. Tard. A plus d’1h00 du matin. En mangeant des toasts grillés avec de la confiture de griottes. Puisque le sommeil ne venait pas. Il y a des musiques qui collent parfois parfaitement au moment. J’ai trouvé que celle-ci était idéale la nuit dernière. Dans la pièce seulement éclairée par l’écran. Comme deux faisceaux qui se croisent à un instant propice. Un disque c’est parfois une rencontre.
C’est étrange aussi. La tristesse. Elle laisse aussi un vide parfois quand elle s’en va. Ce n’est pas qu’on la regrette non loin de là. Pas du tout. Et il y a tellement d’autres sensations plus agréables qui ont pris plus que sa place. Mais c’est peut être juste un peu l’inquiétude de la voir réapparaître un soir. On se demande où elle a bien pu partir, si vite, subitement. Les séparations c’est souvent un peu comme ça. On pense à l’autre. On se demande ce qu’il devient. Même si on ne reviendrait pas en arrière.
Je parle de la tristesse. Pas de la mélancolie. Ca peut sembler subtil comme différence. Toujours est-il qu’elle est partie vivre sa vie ailleurs la tristesse. Je me disais ça hier soir, en écoutant ce groupe au nom improbable. Elle est partie. Elle a emmené une partie de mes mots avec elle. J’ai du mal à trouver les autres. C’est bien la seule chose embêtante.

Catégorie : Vieilleries

Comments are closed.