55 Maggie’s farm

13 mai 2006 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

55 Maggie’s farm : Gang of four : Return the gift (Album : Entertainment 1979)

« Je trouve qu’un travail, ça doit rester purement alimentaire sinon c’est l’invasion. Le type qui prend son travail à coeur, qui adore ce qu’il fait pour gagner sa vie, il est foutu, il n’a plus envie de rien faire d’autre que de gagner sa vie. Il ne peut plus aller dans les bars, lire des tas de livres, parler et baiser avec sa fiancée, jouer aux courses. Il s’intéresse à son travail. Il est foutu. »
Philippe Jaenada : La grande à bouche molle

Please send me evenings and weekends. Une semaine pourrie. Englouti sous le stress du bureau. Mes mots ont besoin d’errances de l’esprit la journée, pour parvenir à germination. Mes idées. Ma vie. Tout simplement. La machine me broie ces derniers temps. A finir par sombrer dans une sorte de déprime s’il n’y avait son sourire et tout le reste, hier soir, pour tout effacer. Il est temps que cette période se termine. J’ai envie de désirs. Pas de besoins. Et les désirs demandent du temps.

« L’Homme est un être de désir. Le travail ne peut qu’assouvir des besoins. Rares sont les privilégiés qui réussissent à satisfaire les seconds en répondant au premier. Ceux-là ne travaillent jamais. »
Henri Laborit : Eloge de la fuite

Catégorie : Vieilleries

Comments are closed.