442 A day in life (Tom Verlaine : Without a word)

9 décembre 2008 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

442 A day in life : Tom Verlaine : Without a word (Album : Dreamtime 1981)

    (442)

Un vieux Verlaine (Tom) comme une feuille de papier jaunie par le temps avec des mots que l’on n’écrirait plus. Le temps du rêve est terminé. Des jambes regardées. Un disque des Blithe sons. Des poussées de colère stériles mais nécessaires. Un voile gris entre les yeux et le monde. Le froid dans les couloirs. La fatigue pesant sur les paupières c’est peut être plus de la lassitude. Des roulements sur les toms. La vibration des peaux. La pluie lourde se transforme en neige qui fond sur le cuir du blouson. L’Afro blue de Coltrane au réveil en réminiscences. La neige dehors. les essuie-glaces des voitures au carrefour derrière la vitre. Une fille avec un chapeau de paille sous la neige. Un, non deux carrés de chocolat. La neige toujours. Jouer de la guitare lentement, avec de la réverb, une demie caisse serait parfaite. Sentir le froid à gauche, vers la vitre. Blue Valentines. Ou Caroline dit. Des chiffres des chiffres encore des chiffres et moi qui cherche mes mots. Douleurs à gauche, à droite, vertèbres raides. La neige toujours. Felt. Toujours les mêmes questions. Ces fins d’années introspectives. Des choses négligées. The day the snow came down. Des mots lus. Des moments proches imaginés. Du désir à l’esprit. La neige a cessé de tomber, le chuintement des pneumatiques sur la chaussée mouillée comme une plainte d’ennui. L’ennui se niche partout. La nuit qui tombe trop vite. La lumière jaune de la lampe de bureau, les ombres autour. Les pas dans le couloir. Le vide. Enervements encore. Au travers des stores à bandes verticales les phares des voitures clignotent comme des guirlandes de noël.
En rentrant dans la nuit froide, la neige sur les pelouses, les parcs, avec la lune dans le ciel, donnait l’illusion d’un ailleurs espéré et silencieux.

Catégorie : 1981, I live in the 80's, Vieilleries

Comments are closed.