433 Mécanique (Okay)

19 novembre 2008 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

433 Mécanique : Okay : Have (Album : High road 2005)

    (433)

Des périodes où tout devient mécanique. Surtout le matin. On ne réfléchit plus. On se lève c’est tout. Le reste c’est mécanique. La force de l’habitude. Puis on se mets dans le flot des autres. Il est surtout en face le flot, on va un peu à contre courant mais c’est une illusion. On est dans le flot. Mécanique. On n’est plus que ça. Une mécanique.
J’ai entendu la batterie d’introduction de Dirt des Stooges ce matin. TAC TAC POUM POUM TAC POUM POUM. Je tournais à un croisement, tout ça est mécanique aussi et cette batterie, samplée dans un titre. Mécaniquement j’entendais la suite. Surtout la guitare déchirant rageusement les rideaux à grands coups d’accords violents et agressifs après le Diiiiiirt de l’iguane. Une guitare pas mécanique. Pas comme nos vies le matin comme ça.

On arrive au bureau et c’est toujours mécanique, les gestes qui suivent aussi. Toute la journée comme ça. Avec la batterie derrière TAC TAC POUM POUM TAC POUM POUM TAC TAC POUM POUM TAC POUM POUM. Mécanique. Comme mes gestes. Même l’intention était mécanique.

Après j’ai pris la route du haut. Au bureau. La route du haut. Comme ce disque. Pas celui de la batterie. J’aurais pu prendre celle du bas.

(Okay c’est Marty anderson, un type qui enregistre dans le garage de ses parents, entouré de ses médicaments pour cause de maladie de Crohn aigüe, des disques touchants et délicats (dont le superbe Huggable dust sorti cette année), méritant vraiment qu’on y jette quelques oreilles)(personnellement j’en ai plusieurs en stock)(et on peut acheter les disques d’Okay sur la page du label)

Catégorie : Vieilleries

Comments are closed.