Sunday Summer Tape #6 : Our band could be your life

14 août 2011 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

KMS Sunday Summer Tape #6 : Our band could be your life (spotify)

Pas mal de temps déjà que ce livre attendait son tour dans la pile. Jusqu’à cet été. Our band could be your life de Michael Azerrad est devenu un classique (même si toujours pas traduit en français), et balaye les eighties au travers de l’histoire de treize groupes.

Émergeant des cendres fumantes du punk, des deux cotés des Etats-Unis, de jeunes braillards (ou non) torses nus (ou non), poussèrent les guitares un peu (beaucoup)(ou non) plus fort et jouèrent un peu (beaucoup)(ou non) plus vite, tant pour contrer les synthés de la new-wave que pour exprimer une colère violente et profonde contre l’Amérique Reaganienne.

Les Black Flag, Minor Threat puis Fugazi, Hüsker Dü, Minutemen, Sonic Youth, Mission of Burma, Dinosaur Jr et autres Big Black (mp3 only, pas sur spotify), développèrent une scène indépendante au travers des Etats-Unis qui mènera en partie à la vague grunge de 1991 (la question de savoir pour le meilleur ou le pire est un autre débat).

Ancrés dans l’esprit D.I.Y (do it yourself), ils créèrent quelques uns des labels indépendants Américains les plus importants : SST (Black Flag), Dischords (Minor Threat, Fugazi), Sub pop (Mudhoney), K records (Beat Happening), Alternative Tentacles (Dead Kennedys) etc.

On se reportera au livre d’Azerrad pour découvrir leurs histoires que cette playlist illustre.

Quelques bonus tracks également, pour des groupes évoqués au détour des pages du livre mais ne faisait pas l’objet d’un chapitre particulier comme les Bad Brains, les essentiels Meat Puppets, les Descendents, les Circle Jerks, les Rites of spring de Guy Picciotto (futur Fugazi) et les Dead Kennedys.

On pourra toujours essayer de retrouver les sensations de la première écoute d’une chanson d’Hüsker Dü et de ces mélodies pop noyées dans un déluge d’électricité, ou des fulgurances électriques de Fugazi.

Pour la petite histoire, c’est dans History lesson part II que les Minutemen chantent Our band could be your life qui donne son titre au livre d’Azerrad.

KMS Sunday Summer Tape #6 : Our band could be your life (spotify)

1. Black Flag – Black coffee
2. The Minutemen – History lesson part II
3. Mission of Burma – Academy fight song
4. Minor Threat – Screaming at wall
5. Hüsker Dü – Don’t want to know if you are lonely
6. The Replacements – Alex Chilton
7. Sonic Youth – Kill yr idols
8. Butthole Surfers – Butthole surfers
8bis. Big Black – Colombian necktie (mp3 only)
9. Dinosaur Jr. – Puke and cry
10. Fugazi – Burning
11. Mudhoney – Touch me I’m sick
12. Beat Happening – In between
13. Bad Brains – Banned in D.C.
14. Descendents – I’m not a punk
15. Circle Jerks – Leave me alone
16. Dead Kennedys – Chemical warfare
17. Meat Puppets – Lake of fire
18. Rites of spring – Spring

(Pour ceux qui n’ont pas accès à Spotify, la playlist est disponible ici.)

(On peut toujours écouter les précédentes Sunday Summer Tapes)

Tags : , , , , , , , ,

Catégorie : I live in the 80's, Sunday Summer Tape

4 Responses to “ Sunday Summer Tape #6 : Our band could be your life ”

  1. Fancky 01 on 16 août 2011 at 19 h 31 min

    Hello.

    Merci pour cette sélecta très pertinente et sympa. C’est exact, tous ces groupes sont à l’origine de la déferlante grunge qui n’est surement pas une mauvaise chose qui soit arrivé au rock. D’ailleurs, il y a t’il lieu d’un débat ???
    Cette sélecta résolument « indie » rock (à cette époque le mot avait vraiment du sens) est une véritable madeleine de Proust me renvoyant à mes premiers émois musicaux, alors adolescent fan de punk hardcore, d’abord français puis UK et US (mais quelques années + tard, plus fin 80′).
    C’est marrant de voir que certains de ces groupes existent encore et sont même toujours très créatifs et novateurs : Sonic Youth (son dernier très bon « The Eternal » en 2009 et la B.O de « Simon Werner a Disparu » cette année), Dinosaur Jr. et Mudhoney (qui a sorti un excellent album de stoner/Psychedelic « The Lucky Ones » en 2008).

    P.S. Autre livre que je recommande chaudement « Post-punk, No wave, Indus & Noise, Chronologie et chassés-croisés » de Philippe Robert, éd. LE MOT ET LE RESTE, 2011. Si ça te dis, ma critique ici : http://muziksetcultures.over-blog.fr/article-post-punk-no-wave-indus-noise-de-philippe-robert-74408265.html

    A + +

    • KMS on 16 août 2011 at 22 h 13 min

      Je l’ai vu ce livre, je me suis dit que je l’achèterai un de ces jours. J’avais beaucoup aimé son volume sur les musiques expérimentales.

  2. La bUze on 18 août 2011 at 15 h 51 min

    18 titres en 50 minutes, étonnant ;)
    et le livre vaut le coup donc ?
    en tout cas, l’absence de réédition du catalogue SST en qualité correcte est vraiment TRES dommage…

    • KMS on 18 août 2011 at 18 h 28 min

      Oui le livre vaut le coup, tant pour les groupes évoqués que pour la description de la scène indie eighties et le fonctionnement des labels.