410 Au coin

27 septembre 2008 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

410 Au coin : Miles Davis : Mtume (take 11) (Album : The complete on the corner sessions 2007)

    (410)

La période électrique de Miles Davis me fascine. D’In a silent way en 69, à 75 et Get up with it. J’y reviens tout le temps.

Endormi et réveillé toute la semaine avec le coffret des sessions d’On the corner où Miles déverse des torrents de lave électrique en fusion. Sans jeu de mot. Sur fusion. On pourrait.
La musique fascine, les longues pièces sans queue ni tête étirées comme une distorsion du temps, et en même temps, ou peut être à cause de, elle résonne comme un plaisir solitaire. Pas une musique qu’on partage vraiment. Sans pouvoir expliquer ce sentiment.

Tout le coffret est dominé par la basse énorme de Michael Henderson. Il tient dans ses deux mains toute la musique de cette époque, avec des lignes de basses fluides et profondes même si cela ne veut rien dire. Je m’amusais l’autre matin à suivre son groove sur Ife, en imaginant la danse de ses doigts sur le manche. Me suis levé en retard du coup.

On trouve le fabuleux He loved him madly dans ce coffret, l’aboutissement de la quintessence des idées d’In a silent way, comme une approche tangentielle du silence, ma face la plus écoutée sur Get up with it où on le trouvait à l’origine. Ce morceau dont Brian Eno dira qu’il a changé sa vie. Après ça Miles s’était tu. Pendant plusieurs années.
Ses plus de 32mn en font un obstacle à la diffusion ici (fichier trop gros). Et puis c’est un morceau addictif. Souvent, je l’écoute deux fois de suite pour en prolonger l’atmosphère. Un voyage émotionnel. Une expérience.
J’ai gardé le cd où on le trouve, le quatrième, pour la semaine prochaine. Je risque encore d’arriver en retard le matin…

Tags : , ,

Catégorie : Obsessions, Vieilleries

Comments are closed.