Never Ending Juke-Box #8 (Colin Blunstone)

10 juin 2011 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Colin Blunstone : Though you are far away 1971

Adobe Flash Player

Avec sa gueule d’ange sur la pochette, il aurait pu avoir un culte à la Jeff Buckley s’il avait été aussi mauvais nageur. Surtout avec cet album sublime.
A l’intérieur il a écrit qu’il chantait avant avec les Zombies, il faut dire qu’ils étaient un peu oubliés en 71.

One year raconte une année, de juillet à juillet, son histoire d’amour avec Caroline Munro. Une histoire qui finit mal. Les histoires d’amour, en général…

Mais voilà, vivre n’aide pas à construire une légende. Il a pourtant une voix aussi. Une sacrée. Différente. Dans le velours. Enveloppante comme le parfum entêtant d’une beauté mystérieuse, un peu sucrée.
Il a dû l’aimer son actrice de série B, pour lui écrire une chanson aussi belle. Et puis, cette harpe…

Tags : , , ,

Catégorie : 7 Tease, Never Ending Juke-Box

4 Responses to “ Never Ending Juke-Box #8 (Colin Blunstone) ”

  1. Discobloguons on 27 juin 2011 at 19 h 19 min

    Le suivant est superbe aussi – un disque qui commence par un titre comme I Don’t Believe In Miracles mérite toutes les louanges, d’ailleurs. Il a toujours une voix parfaite le Colin, dommage que le matériel ne soit plus à la hauteur depuis longtemps.

    • KMS on 27 juin 2011 at 21 h 02 min

      C’est Ennismore le suivant. Très bien aussi effectivement même si un peu moins que celui-ci. Il a chanté 2 ou 3 chansons avec Alan Parsons project aussi mais bon…

  2. matthieu eyeless on 27 juillet 2011 at 21 h 37 min

    merci pour la découverte kms, le grand fan des Zombies que je suis n’a pas été plus loin

    • KMS on 31 juillet 2011 at 11 h 58 min

      Ses 2 premiers albums solos sont vraiment très bien : Celui ci et Ennismore.