Never Ending Juke-Box #7 (Nils Frahm & Anne Muller)

8 juin 2011 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Nils Frahm & Anne Muller : Let my key be C 2011

Adobe Flash Player

C’était dimanche soir les éclairs zébraient le ciel, le premier orage dans la maison, on voit plus loin dans une maison, les lueurs restent plus longtemps dans le ciel, comme à la campagne, il n’y a rien pour les bloquer, sur le plateau, la forêt n’est pas loin derrière, le ciel déversait d’un seul coup toutes les larmes du monde j’ai pensé ça tellement il y avait d’eau qui tombait, derrière la fenêtre je regardais le spectacle, la rue se remplissant d’eau, et le light show dans le ciel. J’avais mis ce disque. Il y avait tout ça dans ce morceau.
Il y a aussi des cordes frottées par une fille. Sûrement pas un hasard.

(NOTA : 7fingers, l’album de Nils Frahm et Anne Muller est en écoute intégrale.
On peut aussi regarder sur Arte Live web, et surtout écouter, sa prestation à la Chapelle Saint-Sauveur de Saint-Malo lors de la route du rock hiver)

Tags : , ,

Catégorie : Ecoute s'il pleut, Never Ending Juke-Box

8 Responses to “ Never Ending Juke-Box #7 (Nils Frahm & Anne Muller) ”

  1. rock_0la on 8 juin 2011 at 22 h 01 min

    j’ai eu la chance de voir ce monsieur à bruxellles en concert de poche avec balmorhea il y a un an presque par hasard. sublime pianiste qui me laisse une empreinte durable. [rhâââlovely]

    • Blandine on 8 juin 2011 at 22 h 06 min

      C’est super beau. C’est vrai qu’il pleut des cordes sur ce morceau…

  2. Richard on 8 juin 2011 at 22 h 24 min

    J’aime beaucoup.

  3. PdB on 8 juin 2011 at 22 h 43 min

    chouette comme tout

  4. KMS on 9 juin 2011 at 8 h 28 min

    Tout le disque est très bien, je vous en conseille l’écoute (et l’achat bien sûr).

  5. griz on 9 juin 2011 at 11 h 18 min

    tu nous demandes pas combien y a de triangles dans le carré ? biz griz

    • KMS on 9 juin 2011 at 22 h 23 min

      Non.
      On s’en fiche non?
      Mais c’était une super question et je regrette de ne pas y avoir pensé parce que sinon je l’aurais mise dans le texte.
      Parce que oui.
      Il y en a combien en fait?

  6. matthieu eyeless on 27 juillet 2011 at 21 h 32 min

    Je ne me lasse non plus de cet album …