776 Les samedis Sarah Records #3 & #4 (Another Sunny Day)

6 février 2011 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Another Sunny Day : Anorak City (Single : Anorak city 1988)

Adobe Flash Player

S’il y a bien un support disparu qui ne sera pas vraiment regretté, c’est le disque flexible, flexy-disc en anglais. Ce support souple (un 45T mou) était utilisé presque exclusivement pour un usage promotionnel en raison de son très faible coût de fabrication par rapport à un vinyle classique. En contre partie, le son était d’une (très) piètre qualité sonore et son usure extrêmement rapide. Au bout d’une quinzaine d’écoutes, le disque était salement usé.

Il fut également pendant quelques années, le support privilégié des magazines et fanzines qui souhaitaient joindre un disque à leurs publications. Le New Musical Express avait les moyens de joindre une cassette (comme la mythique C86), ce n’était pas le cas des fanzines, milieu dont venait Claire Wadd et Matt Haynes. Ils avaient déjà sorti des flexys avant de monter Sarah Records (voir Sarah 002).

Celui-ci accompagnait la référence Sarah 004 qui n’était autre que le premier fanzine Sarah. Un peu à la manière de Factory Records (qui ira jusqu’à référencer non seulement l’Haçienda mais aussi l’appartement de Tony Wilson…), les publications autres que musicales de Sarah Records auront aussi droit à leur référence au catalogue.

La seule chanson figurant sur le flexy-disc joint avec le fanzine sorti le 3 février 1988, est la première d’Another Sunny Day sur Sarah Records, un groupe Londonien d’un seul homme, Harvey Williams. Anorak city évoque la « pop anorak », ce terme un peu péjoratif et réducteur, accolé principalement aux groupes de la scène pop, principalement Ecossais, portant cet attribut vestimentaire très à la mode à cette époque.

Le fanzine explique que « It’s called « Anorak City » because some people are incredibly stupid. ». Il est assez difficile de capter les paroles de la chanson, la voix étant assez loin dans le mix très lo-fi (accentué par le son du flexy-disc), mais il semble proposer à une fille qu’elle soit sa anorak girl : « Will you be my anorak baby, no no honey please don’t say maybe ».

La chanson se démarque des précédentes réalisations Sarah Records par un son moins clair, saturé, plus punk. Le single sera un des Singles of the week dans le N.M.E. en avril 1988.

Tags : ,

Catégorie : I live in the 80's, Samedis Musicaux, Sarah Records

4 Responses to “ 776 Les samedis Sarah Records #3 & #4 (Another Sunny Day) ”

  1. Bengalolo on 7 février 2011 at 16 h 16 min

    Tiens c’est marrant j’ai recu un disque flexible il y a peu pour un groupe récent, comme quoi tout n’est pas disparu :)
    Ca vieillit bien cette pop en tout cas je trouve

    • KMS on 7 février 2011 at 16 h 42 min

      Non? Il y a des gens qui sortent encore des flexibles? Là j’ai du mal à comprendre à part pour l’originalité… La pop d’Another Sunny Day vieillit bien mieux que les flexibles en tout cas…

      • Bengalolo on 8 février 2011 at 9 h 56 min

        Je pense que ca doit couter moins cher a produire pour des toutes petites séries orientées promos. Vu la qualité de coupe j’en suis même presque a me demander si le micro label en question a pas récupéré une machine et les fait pas lui même :)
        C’est ce label http://www.scotchtapes.ca/ qui a sorti ce single en flexy http://www.youtube.com/watch?v=5-YH5LkPpoQ

  2. PdB on 8 février 2011 at 7 h 57 min

    je me souviens des années 60 et de ces bidules gondolants qui ne passaient même pas sur le pick-up bordeaux des parents… (Luis Mariano, Joselito ou ce genre de vieux trucs sympathiques)