215 Pluie sereine

13 juin 2007 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

215 Pluie sereine : Modest Mouse : Parting of the Sensory (Album : We Were Dead Before The Ship Even Sank 2007)

On regardait la terre vue du ciel sur google earth toute à l’heure avec ma fille quand le ciel a explosé immédiatement après un gros éclair. Je me souviens toujours dans ces moments des explications que me donnaient mes parents, lorsque j’avais à peu près son âge et que l’on campait en montagne l’été. On allait souvent dans une sorte de petite vallée entre deux petites montagnes où mes parents plantaient la tente dans un champ derrière la maison d’un vague grand oncle ou quelque chose d’équivalent et d’éloigné je n’ai jamais vraiment su. Comme s’il y avait dans cette filiation quelque chose que l’on taisait et surtout aux enfants.
Dans champ, sous cette tente, lorsque les orages éclataient, et les orages de montagne sont toujours plus effrayants, le bruit du tonnerre rebondissait entre les deux les montagnes en s’amplifiant et les éclairs semblaient déchirer l’atmosphère.
Je comptais alors les secondes entre l’éclair et le bruit du tonnerre, comme mes parents me l’avaient expliqué, afin de savoir si l’impact était loin et si l’orage s’éloignait ou non. Je n’étais pas rassuré lorsque je n’avais même plus le temps de compter 2 secondes entre les deux. J’avais expliqué ça à ma fille l’autre jour, lorsqu’il y avait eu de l’orage. Compter le temps entre l’éclair et le bruit.

L’autre soir, on se serait cru en pleine nuit tellement il faisait sombre, comme si le ciel s’écroulait, et tu avais eu de l’eau au dessus de la cheville en sortant de la voiture. Là ce soir, c’était tranquille. Juste un petit orage comme on prend une douche.
La pluie qui a tombé derrière était belle, avec cette petite odeur de poussière mouillée que j’aime tant. C’était une pluie sereine. Ca devient rare je trouve, les pluies sereines. Du moins par ici.
A la campagne, c’est l’herbe qui dégage une odeur particulière après l’orage. Elle me manque parfois cette odeur. Comme si elle faisait partie de souvenirs d’enfance. Comme l’odeur de la tarte aux abricots en train de cuire dans le four…

Catégorie : Vieilleries

Comments are closed.