760 Ré mineur (Mahler)

23 décembre 2010 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Gustav Mahler – Carlo Maria Giulini : Symphonie n° 1 : Feierlich und gemessen, ohne zu schleppen (Album : Orchestre symphonique de Chicago 1971)

Adobe Flash Player

Moscow Art Academic Theatre of Chekhov, The Theatre Menu“ by Milorad Pavić, directed by Vladimir Petrov

Le violoncelle. Tout est dans le violoncelle du début. La force de l’interprétation de Giulini est dans le violoncelle. Cette manière de le rendre seul alors qu’il est normalement fondu dans l’orchestre. Et dans sa lenteur. Dans la respiration de sa lenteur. Sur l’air de Frère Jacques. Même si celle d’Ozawa a cette faculté particulière de s’insérer sous la peau.

Le violoncelle. Mélancolique et sensuel pour ne pas dire sexuel. Ici, l’ambiguïté est de mise mais la mélancolie l’emporte. Une marché funèbre. Ne dit-on pas de l’orgasme qu’il est la petite mort?

Le ré mineur de la tonalité n’y est pas pour rien. Une des tonalités les plus tristes. Il y a dans ce troisième mouvement de la première symphonie de Gustav Mahler une modernité incroyable avec son « folklore imaginaire ». Certainement ce qui fait la fascination de sa musique. La symphonie Titan. Colosse aux pieds d’argile. Et l’incongruité de la partie centrale sur laquelle on pourrait presque entendre la voix rocailleuse de Tom Waits, et ce rythme bringuebalant.

2011 sera l’année Mahler. Le centenaire de sa mort. Il me tarde. Cette année n’en finit pas de se terminer.

Tags : , , ,

Catégorie : Ecoute s'il pleut

7 Responses to “ 760 Ré mineur (Mahler) ”

  1. PdB on 24 décembre 2010 at 9 h 16 min

    bon(s) réveillon(s) KMS

    • KMS on 24 décembre 2010 at 15 h 58 min

      A toi aussi (je ne fais pas vraiment réveillon en fait)(voire même pas du tout).

  2. hlin on 24 décembre 2010 at 14 h 16 min

    Ce que je trouve toujours un peu flippant avec cette musique, ce sont les effets des changements de registre, ça tape direct dans les entrailles, on a l’impression d’être au cœur d’une vérité, ou enfin un truc très grave et évident, et puis hop, ben non, voyez comme c’est futile, voyez comme je joue, et nous voilà ramenés à une autre vérité, celle d’être un objet; pour finir on ne sait pas quoi faire de ce qu’on ressent
    Enfin bref :-)
    Allez, joyeuses fêtes et bons élixirs!

  3. hlin on 24 décembre 2010 at 14 h 18 min

    Sinon, est-ce que ce serait possible d’avoir des infos sur la photo?

    • KMS on 24 décembre 2010 at 15 h 59 min

      A priori c’est tiré d’une pièce de théâtre Russe. Les photos voyagent terriblement sur le net…
      (joyeuses fêtes)

  4. anon on 6 janvier 2011 at 18 h 41 min

    putain c’est beau.
    j’écoute de plus en plus de classique et c’est un genre que je connais très mal. KMS, aurais tu un blog/site un peu dans ton style à me recommander sur le sujet ?
    merci

    • KMS on 7 janvier 2011 at 20 h 35 min

      J’en connais peu. Il y a Carnet sur sol (http://operacritiques.free.fr/css/index.php) mais ce n’est pas vraiment comme ici. Il y en a peut être mais je ne les connais pas.