754 Sexe à voix basse (Encre)

7 décembre 2010 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Encre : Galant(es?) (Album : Flux 2004)

Adobe Flash Player

(Photo Sanne Sannes)

Il faudrait pouvoir écrire en murmurant, baisser le ton, pour ne pas se faire entendre des autres. Ecrire à voix basse le désir qui court comme ça parfois comme mes doigts sur le soyeux de tes cuisses gainées de nylon. Effleurer les tensions sous-jacentes. Deviner les glissements.

Il faudrait pouvoir écrire en chuchotant, les images de désir comme le fait Yann Tambour dans ce morceau, écrire à la limite de l’audible, laisser deviner les mots plutôt que de ne les écrire lisiblement, suggérer, effleurer.

Il manque une dimension à l’écrit pour cela. Quelque chose qui refléterait le souhait de l’auteur quant à la manière d’être lu. Force et faiblesse. A moins de n’insérer dans le texte des annotations, lire à voix basse, ou lire en criant. Trop directif. La suggestion serait plus de mise.

Il y a bien la taille des caractères sur laquelle on peut jouer mais cela paraît assez inesthétique et manque de sobriété.

Peut être faudrait-il, dans les livres électroniques, sur les liseuses adaptées, intensifier ou éclaircir la police de caractère. Réfléchir à une solution technique permettant d’apporter ces subtilités.

Ecrire le désir, le sexe, à voix basse, dans un souffle, manger les mots, la bouche trop pleine, en accentuer certains comme on accentue la pression des doigts ou de la langue.

Jouer sur l’ombre et la lumière comme on joue entre la douceur et la fermeté. Donner à l’écriture ce coté charnel. Avant de ne pouvoir, un jour, sentir du bout du doigt, les mots de la douceur des contours palpitants.

« Fasse courir ma bouche le long de votre cuisse, puis remonte vers le centre, écarte votre slip, pour laisser apparaître vos deux lèvres rosées, que j’aspire tour à tour, il est bon d’alterner. Puis me rue par la suite sur votre clitoris, l’absorbe tout entier en un geste et inspire, vidant l’air qui l’entoure pour le décalotter, le frictionnant du bout de ma langue contractée. Puis, me lèche le doigt, décrivant quelques cercles sur votre anus envieux de ces préliminaires. Et quand se font sentir les premiers gémissements, quand vos hanches frémissent de tous ces mouvements, je dégaine mon vît et l’enfourne sans mal, avant que ne s’achèvent ces secousses brutales, puis, vous saisis le crin d’un baiser langoureux, sous lequel vous geignez, au tempo de ma queue…« 

Tags : , , ,

Catégorie : Music of my mind

9 Responses to “ 754 Sexe à voix basse (Encre) ”

  1. PdB on 8 décembre 2010 at 8 h 46 min

    le mieux, c’est de le faire. En parler n’a aucun intérêt : moi je préfère le sublime; à bas bruit, baisse le son encore, éclaircis encore la typo jusqu’à ce qu’il n’en reste rien (l’important c’est d’aimer) (il y avait un film intitulé ainsi, de Zulawski je crois bien, hystérique comme il se doit, pour ce réalisateur, de la même eau il me semble)

    • KMS on 8 décembre 2010 at 10 h 55 min

      En parler ça donne envie.

  2. catnatt on 8 décembre 2010 at 10 h 05 min

    Whow !

    Ca faisait longtemps, enfin je trouve, que tu n’avais pas écrit de manière aussi « charnelle » (et c’est pas que le sujet en lui-même qui transpire ça) et ça te va tellement bien.

    Je vais écouter, tu m’as donné envie.

    • KMS on 8 décembre 2010 at 21 h 05 min

      Merci.
      L’écriture charnelle, comme disait Brassens, c’est comme la bandaison papa, ça ne se commande pas.

    • iT Had to be you on 9 décembre 2010 at 18 h 46 min

      Tu as raison PdB, si c’est pour en parler comme tu le fais, autant le faire.
      Sinon,
      susciter l’envie….

      • KMS on 9 décembre 2010 at 20 h 45 min

        Ah mais je vous engage à le faire. Et puis vous ne savez pas ce que j’ai fait après avoir posté la note…

  3. Benjamin F on 9 décembre 2010 at 9 h 23 min

    Très beau billet (est-il encore obligé de le préciser à chaque fois ?). A noter que Yann Tambour revient en 2011 avec Stranded Horse et que la suite s’annonce tout aussi forte en termes de mélange des sens.

  4. palo on 4 janvier 2011 at 9 h 40 min

    Merci …. tout simplement …..

  5. Richard on 13 janvier 2012 at 15 h 58 min

    Ssssshhhhhhhhhhhhh…