234 Colt rain(*)

23 juillet 2007 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

234 Colt rain(*) : John Coltrane : Afro blue (Album : Live at birdland 1963)

Le ciel était comme un couvercle de cercueil ce matin. Un octobre précoce. Il pleuvait, Les blessés s’abritaient dans le ventre des chevaux morts…
La pluie à la mer heureusement n’a pas la même saveur. Elle dessine des petits cratères dans le sable. Encore quelques jours. Je sature au bureau. Il est temps de partir.
John Coltrane on the radio, du moins la mienne. La lancinante mélopée doucereuse du sax soprano se faufilant au travers des notes du piano de McCoy Tyner tombant en pluie. J’a eu l’espace d’un instant, l’impression que les gouttes d’eau dehors tombaient au rythme de la musique. La danse de la pluie.
Elle a une odeur différente aussi la pluie, en bord de mer. Ici elle ne sent rien, ou le sale, ou l’oxyde de carbone des gaz d’échappement. Et le sax qui continuait à se glisser entre les gouttes. Il a plu encore, à en faire nuit. Coltrane a laissé le Birdland pour des cuivres africains. Il soufflait plus fort, comme pour chasser les nuages. Vainement.
Dehors, la pluie glissait sur les pavés. J’ai pensé à un roman de Chandler. J’ai joué à faire défiler les images en noir et blanc pendant quelques instants puis la réalité m’a rattrapé. J’ai regardé couler les notes de musiques comme on regarde tomber la pluie. Et puis tout s’est arrêté.

(*) : Oui je sais je sais… (il semblerait que les fichiers musicaux bloblotent comme s’ils avaient pris l’eau)(cette page et son contenu commencent à moisir…)(du violon et de la batterie sur Killing me doucement)(on brade)

Tags :

Catégorie : Vieilleries

Comments are closed.