739 Je me souviens #29 (Bob Dylan)

28 octobre 2010 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Bob Dylan : Boots Of Spanish Leather (Album : Bootleg series Vol.9 : The Witmark demos 2010)

Adobe Flash Player

Bob Dylan & John B. Sebastian au Cafe Espresso, Woodstock (photo : Douglas Gilbert)

Je me souviens avoir rêvé de Dylan un soir d’été. David était là également. Bob était silencieux, un peu taciturne. Il avait sa tête des années 70. Le visage quand même plus marqué. Curieusement nous étions dans mon ancienne chambre chez ma mère. Tous les trois, dans cette petite pièce, avec Bob assis sur le petit lit une personne, avec le couvre lit vert. Ça paraissait hallucinant, Bob à la maison.

Il a attrapé mon exemplaire de Blonde on Blonde, a sorti un des vinyles de la pochette et a marmonné de sa voix unique un « Ya… ya mono version… the best… ya… mono the best…ya » et s’est mis à le signer avec de grands gestes sans avoir eu à lui demander. Du coup j’étais content qu’il n’ait pas attrapé la version stéréo, celle avec la photo de Claudia Cardinale à l’intérieure, celle qui a disparue ensuite.

On a joué de la basse ensuite, une vieille Fender Précision bleue métal fatiguée, avec des cordes oxydées, détendues, effilochées. On jouait sans l’avoir branchée, ça faisait ploc ploc avec le buzz caractéristique des cordes frisant sur les frettes. Bob restait de marbre. Il demandait si on avait internet et si on pouvait faire des recherches google pour lui, il pointait du doigt sur l’écran les sites qu’il voulait voir.

On a ramené Bob à la gare ensuite. Ca nous faisait bizarre de le voir partir. Surtout par la ligne A du RER. Comme si un fantôme nous avait visité. Au réveil, j’ai ressorti la version mono de Blonde on Blonde, juste pour vérifier si par hasard…

Tags : , ,

Catégorie : Music of my mind, Obsessions, Sexties

13 Responses to “ 739 Je me souviens #29 (Bob Dylan) ”

  1. F on 28 octobre 2010 at 21 h 37 min

    ai toujours aimé cette photo, vraiment rare, alors que la basse a toujours été pour lui instrument relais (Charlie McCoy ds BOB ou das JWH), m’a toujours fait plaisir de le voir, lui le pianiste, accroché aux grosses cordes

    c’est au Cafe Espresso, un restau qui était dirigé par des Français, les Paturel, à Woodstock, juste à côté de chez les Grossmann – il y louait une piaule où il avait loué un piano et venait travailler dans la journée) – le mec qui est devant lui, c’est John Sebastian (on peut le voir aujourd’hui, le Lovin Spoonful, ici : http://www.johnbsebastian.com/ )

    c’est aussi la période où il vient de s’acheter sa Triumph 850

    merci, KMSissime !

    • KMS on 28 octobre 2010 at 21 h 51 min

      Ah merci, je me demandais qui ça pouvait être.
      Il y a d’autres photos où il a une basse, très connues, des sessions d’Highway 61, une Fender precision justement. Mais celle là me paraissait plus intéressante du fait de sa rareté justement. La basse je me demande ce que c’est. Ça ressemble un peu à une Fender mais à la tête et au manche ça ne fait pas Fender.

  2. F on 29 octobre 2010 at 10 h 51 min

    j’ai 5 autres photos de la même session, mais 1 seule où on voit le haut de manche, avec inscription qui pourrait être « Kent »

    apparemment Kent repris ensuite par Hagström qui ont été assez populaires, en particulier version 8 cordes (Hendrix, Who, Led Zep)

    te scanne ça DM

  3. F on 29 octobre 2010 at 10 h 53 min

    au fait la photo est de Douglas Gilbert (et titre bouquin : Forever Young) – la chanson phare en chantier à ce moment précis : Chimes of freedom

  4. Nathan on 29 octobre 2010 at 23 h 49 min

    Je me demande encore l’intérêt de ces nouvelles Bootleg Series. La majorité des chansons sont déjà bien connues et faciles à trouver. Il doit y en avoir trois/quatre seulement que je ne connaissais pas. Mais bon, une version de « Mama, You Been On My Mind » que j’avais pas, c’est toujours ça.
    Par contre le bootleg live à Brandeis University de 63 qui est ressorti aussi est très bon.

    • Esther on 30 octobre 2010 at 14 h 06 min

      Elles étaient trouvables dans une telle qualité sonore?

    • KMS on 30 octobre 2010 at 21 h 37 min

      Oui mais elles n’étaient pas sorties officiellement, là c’est le cas. Mais comme ça s’adresse aux fans qui ont déjà les bootlegs, ça perd un peu de son intérêt certes… (et la version de I’ll keep it with mine est abominable).
      Il y a quand même quelques démos intéressantes, et puis entendre la voix de Dylan au début des chansons j’adore ça.

      • -Twist- on 11 novembre 2010 at 0 h 32 min

        Bon j’allais poster pour savoir ce que valait ce volume 9. Je n’ai aucun bootleg de Dylan et j’aime bien cette série, je trouve qu’elle tient plutot bien la route.
        Faudrait d’ailleurs que je rachète le coffret 1 à 3 perdue dans une inondation et puis… :se-perd-en-conjoncture:

      • KMS on 11 novembre 2010 at 16 h 36 min

        Si tu n’as aucun bootleg series de Dylan ce n’est pas celui là qu’il faut acheter mais le Vol. 1-3 comme tu le dis, le Vol.4 qui est un live mythique et le Vol.7 No directions home.

  5. Nathan on 30 octobre 2010 at 14 h 13 min

    Quasiment oui. Y a tellement de bootlegs qui tournent sur le net, qu’on retrouve au bout d’un moment sans arrêt les mêmes titres dans les mêmes versions, avec qualité variable. Là, la qualité est la meilleure de ce qu’on trouve, mais de là à en ressortir deux disques de Bootleg Series…