302 Time again

6 janvier 2008 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

302 Time again : The Raincoats : Shouting Out Loud (Album : Odyshape 1981)

Depuis combien de temps je n’ai pas écouté un disque en ne faisant RIEN D’AUTRE en même temps? Quand j’étais ado je passais des heures ainsi à écouter des disques en déchiffrant la pochette, en lisant les paroles… A un tel point que je me souviens encore par coeur des paroles des premiers disques que j’écoutais ainsi. C’est à peine maintenant si je jette un oeil distrait sur le livret du vinyle la première fois que je l’écoute. Les CD’s n’en parlons pas il me faut mes lunettes pour lire les notes de pochette et les paroles, ce qui fait que je les lis rarement, sauf si la police de caractère n’est pas trop petite ou si je l’es écoute dans la chambre puisque j’ai alors mes lorgnons à portée de main.
J’ai l’impression de ne plus prendre le temps d’écouter attentivement la musique. Trop de disques à écouter, pas assez de temps. Je passe trop vite de l’un à l’autre. La plupart du temps j’ai un livre entre les mains en même temps, ou je suis sur l’ordinateur mais l’attention n’est pas la même. Même si mon cerveau après toutes ces années est habitué à écouter de la musique en faisant une autre tâche.

Lorsque je prenais le train, l’ipod rivé sur les oreilles, je fermais souvent les yeux, juste à rêvasser en écoutant les chansons, j’en redécouvrais ainsi certains détails passé inaperçus. Peut être devrais-je de temps en temps écouter les disques au casque à la maison, pour m’immerger un peu plus, pour être relié un peu plus à la musique. Du moins pour les disques qui le méritent. Il y a sûrement trop de nouveaux disques à écouter également. Combien de temps passé à écouter ces nouveautés qui en valent rarement la peine.

Comme si, dans cette boulimie auditive, il y avait une sorte de quête, forcément vaine, du disque ultime ou, pour le moins, de sensations devenues trop rares.
Surtout quand il reste encore tant de choses à découvrir à coté desquelles je suis passé. Comme ce disque merveilleux des Raincoats sorti en 1981 (ah le violon à la fin de cette chanson…) et découvert récemment suite à la lecture de Rip it up and start again.
Tout cela est comme toujours une histoire de temps…

Tags :

Catégorie : Vieilleries

Comments are closed.