310 Masque de truite

25 janvier 2008 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

310 Masque de truite : Captain Beefheart : Pachuco cadaver (Album : Trout Mask Replica 1969)

Oh Captain, mon Captain… Celui là je ne peux pas mettre que la pochette…
L’avantage de ce disque, c’est que la pochette colle parfaitement à la musique. Ou inversement. Tu vois ce que tu vas entendre avant même que la pointe de lecture ne frôle le sillon. Une sorte de base musicale à peu près normale et par dessus un grand n’importe s’emboîtant de manière Dadaïste et géniale avec le reste. Ici on ne cherche pas l’aspect commercial de la chose. On crée, point barre. On est en plein dans l’art moderne. La première fois que je l’ai écouté je n’ai rien compris. C’était comme si quelqu’un avait secoué les bandes dans tous les sens et que toutes les notes se soient mélangées sans que personne ne réussisse à les remettre dans l’ordre.

Le verso de la pochette (on peut cliquer sur les photos pour voir en grand) est remarquable avec cette belle brochette de cinglés aux noms fabuleux : Zoot Horn Rollo à la guitare au doigt de verre (Mister Zoot Horn Rollo, hit that long lunar note…), Antennae Jimmy Semens à la steel-appendage guitar, The Mascara Snake à la clarinette basse, Rockette Morton à la basse et le pauvre Drumbo à la batterie, comme son nom l’indique, qui a été oublié sur la pochette originale.

Le reste ne se décrit pas mais s’écoute, de préférence à fort volume ce qui vous garantit une bonne entente avec les voisins (« Je fais une musique non-hypnotique pour rompre l’état catatonique. »). D’ailleurs le Captain et son Magic Band avaient rendu dingues les voisins du ranch de Topanga Canyon où ils répétaient les chansons.
La légende dit que Don Van Vliet a composé tout l’album en 8 heures et demie (la demie heure doit avoir son importance) et qu’il a ensuite mis des semaines à l’apprendre à ses musiciens note à note (« When the legend becomes fact, print the legend » comme il est dit dans The man who shot Liberty Valance).
Chef d’oeuvre du rock qui roule et ce n’est même pas le meilleur album du Capitaine Coeur de boeuf.

Depuis 1982 Don Van Vliet a arrêté la musique mais je me dis que parfois la nuit, dans le désert de Mojave où il s’est retiré, il va brailler quelques poèmes sous la lune…

Tags :

Catégorie : Vieilleries

Comments are closed.