716 Dusty Thoughts (Deepchord Presents Echospace)

27 août 2010 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Deepchord Presents Echospace : Celestialis (Album : The coldest season 2007)

Adobe Flash Player

(Photo ©KMS 2010)

Il a plu des rivières. Déjà les trottoirs se fondaient avec le ciel.

Je me demandais, si avec une image on arrivait à en dire autant qu’avec des mots, la réponse est probablement non même si c’est discutable.

Du grain parce que rien n’est lisse. Vague parce que tout est flou. Ensuite, on peut tout imaginer. Ou se dire, que comme la musique, l’image est brumeuse.
On se dit aussi, que les rêves ne font que brasser la poussière de nos pensées. L’illusion d’un mouvement, fugace et saccadé.
Ce disque n’est que poussière en mouvement, une logique floue et électronique. Si l’on tend l’oreille, on peut entendre l’écho de la pluie. Et l’ombre menaçante de la ville.

Se souvenir ensuite au réveil, que l’on n’a pas bougé d’un millimètre. Juste sentir sous ses doigts comme des traces de poussière froide.

Tags :

Catégorie : Ecoute s'il pleut

8 Responses to “ 716 Dusty Thoughts (Deepchord Presents Echospace) ”

  1. PdB on 28 août 2010 at 21 h 16 min

    moi ça fait un moment que je trouve que les rêves sont plus que brassage de poussière, et que je (te) le dis : j’y trouve de la magie; hier soir, je suis allé voir avec mon amie un film coréen désespéranrt « la rienière tumen » qui impose par exemple cette magie au moment où la soeur du petit héros se fait violer par un nord-coréen (s’y j’ai bien compris la nationalité de ce sale type), son frère donc la voir crier en rêve; cette jeune fille est muette, puis le film allant, on la découvre enceinte et au moment où son petit frère perd la vie, la voilà qui se met à l’appeler et à crier son nom (hors champ : beaucoup de hors champ dans ce film) ; je crois plus aux rêves comme à des avatars ou des ondes ou des signaux, témoins, signes, calques de quelque réalités que parfois nous ne parvenons pas à discerner, mais qui nous indiquent (ou nous indiqueraient) des réalités bien plus fortes que cette petite partie du monde, parfois un peu niaise, que nous percevons par nos sens… et tu vois dans ce film, pas une seule musique (quelques chansons, mais j’ai pas aimé ça non plus)… (je suis pas sûr d’avoir dit quelque chose de tellement cohérent tu vois)

    • KMS on 29 août 2010 at 10 h 50 min

      C’est beau la poussière de toute manière. La cohérence on s’en fout un peu je crois bien.

  2. PdB on 28 août 2010 at 21 h 17 min

    « la rivière tumen » ça s’appelle bordel

  3. abzyme on 29 août 2010 at 12 h 47 min

    Ce morceau m’a fait penser à Laurent Garnier dans l’album ‘ Early works ‘ plus qu’à la pluie qui me désole par sa ténacité à nous tenir émotif et mélancolique ou ponctuellement amoureux comme un(e) adulescent(e). Mais qu’importe! Vous avez bon goût, on s’arrête chez vous.

  4. Mathieu on 30 août 2010 at 11 h 41 min

    J’ai craqué pour les MP3 sur Boomkat …

    • KMS on 30 août 2010 at 13 h 30 min

      Je vais culpabiliser je sens que c’est de ma faute :-)
      (le nouveau sorti cette année, Liumin est à écouter aussi même si je l’aime moins).

      • Mathieu on 30 août 2010 at 13 h 41 min

        Non ce n’est pas de ta faute :) (je ne sais pas si ça t’aide à moins culpabiliser, mais bon …), j’aime bien, et ça correspond à certains univers musicaux que j’ai envie de défricher. En plus les albums en MP3 de Boomkat m’évitent de dépenser une fortune en vinyle …

      • KMS on 30 août 2010 at 14 h 36 min

        De toute manière ils ne sont plus disponibles en vinyle… (tu as vu que le CD était à 3,50£ ?)