696 Les samedis musicaux #25 (The Stairs)

12 juin 2010 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

The Stairs : Right In The Back Of Your Mind (Album : Mexican R ‘n’ B 1992)

Adobe Flash Player

Qu’on ne se méprenne pas. Cela sera la première et très certainement la dernière allusion à la coupe du monde du jeu de balle au pieds avec des types surpayés. Mais c’est probablement l’annonce de la prochaine rencontre entre la France et le Mexique qui m’a fait ressortir à ce disque.

Le groupe n’a pourtant rien de mexicain ni leur musique d’ailleurs, en dehors du titre de l’album et la pochette parodique sur fond de décor en carton pâte, même si on se demande ce que fait là l’astronaute dans son scaphandre sur le dos d’un âne.
Rien de mexicain non puisque The Stairs est un groupe de Liverpool, plus connu pour sa pluie et ses fabuleux quatre que pour la qualité de sa téquila ou de ses chili. Pur concentré de punk garage sixties leur musique n’a rien de mexicaine non plus, pas plus qu’elle ne sonne rythm’n blues.

Les chansons paraissent toutes être sortie directement de l’indispensable compilation Nuggets. The Stairs revisite même le Loose des Stooges sur un Right in the back of your mind complètement graisseux où Edgar Summertyme pousse des cris de possédés sur fond d’orgue Manzarekien (organiste des Doors pour ceux qui…). Les guitares sentent la distorsion primitive, la gouaille du chanteur rappelle Gerry Roslie, le chanteur des Sonics, la basse gronde, mais l’album, est sorti en 1992. Le groupe aura même poussé le détail jusqu’à enregistrer l’album en mono.

Les chansons valent beaucoup plus que la somme de ses influences et se veulent plus subtiles qu’on ne pourrait le penser au premier abord et se teintent de pop anglaise sixties sur plusieurs titres et flirtent avec les guitares survitamnées des Byrds.

L’album n’est plus édité depuis quelques années mais si au hasard d’une brocante ou de bacs à solde vous tombez sur sa pochette, n »hésitez pas une seconde, car je ne suis pas persuadé que beaucoup de ceux qui le possèdent soient disposés à s’en débarrasser.

Tags :

Catégorie : 'til 1999, Samedis Musicaux

7 Responses to “ 696 Les samedis musicaux #25 (The Stairs) ”

  1. Richard on 12 juin 2010 at 17 h 14 min

    C’est très bien. Il y a quelque chose des Them aussi dedans.

    Sinon on peut recommander Titan, un authentique combo mexicain malheureusement éphémère du tout début des années 2000, déniché par les Beastie Boys. Leur album Elevator, inclus un DVD hilarant, vaut son pesant de tequila (très) frappée.

    • KMS on 12 juin 2010 at 18 h 10 min

      Oui oui ça a ce coté rock garage british aussi.

  2. Mathieu on 12 juin 2010 at 17 h 59 min

    Super le morceau, mais où as-tu déniché ce disque ?

    • KMS on 12 juin 2010 at 18 h 11 min

      Je crois que je l’ai écouté chez David Scrima la première fois qui le tenait peut être de Philippe Dumez mais je ne suis pas sûr. Ça fait partie des disques qui se passent comme ça.

  3. El Camino on 12 juin 2010 at 21 h 43 min

    Effectivement c’est bien « garage », je me ferais un plaisir de chopper l’album à celui qui a fait l’erreur de l’acheter.

    • KMS on 13 juin 2010 at 10 h 11 min

      Il en reste sur Price MInister d’occas’ mais je crois qu’il faut se dépêcher parce qu’hier il y en avait plus que ça.

      http://www.priceminister.com/offer/buy/842184/Stairs-The-Mexican-R-B-CD-Album.html

      • Subcomandante Narcos on 19 juin 2010 at 7 h 16 min

        Si, es Rythme n’ Blues trashy garage puro…como no ?!

        En parlant de garage…hier soir j’ai vu un groupe épatant…une sacrée découverte, une claque dans la gueule…
        The Reigning sound…au festival Suoni Per Il Popolo à Montréal.
        Et le chanteur à un charisme et un pèche d’enfer…
        Apparemment ce groupe est « culte » chez les aficionados garage.
        Pas trop d’infos sur le net… cf ci dessous la présentation du groupe pour le festival :

        « Formé en 2001 à Memphis par la légende du punk-garage TN Cartwright (voix-guitare), ancien musicien des groupes The Compulsive Gamblers et The Oblivians, Reigning Sound a pris véritablement naissance à Asheville N.C en 2004 avec l’annexion au groupe de David Wayne à la basse, de Lance Wille à la batterie et de Dave Amels aux claviers ».

        Plus d’info ici : http://www.villavillanola.com/suoni/june-17-2010-lsr-830-pm-reigning-sound-the-a-bones-bloodshot-bill/?lang=fr

        http://www.myspace.com/reigningsoundfans

        sinon ton blog il kill kill

        SN