680 Pas y aller ( The Streets )

3 mai 2010 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

The Streets : Stay Positive Album : Original Pirate Material 2002)

Adobe Flash Player

Cos this world swallows souls And when the blues unfold It gets cold silence burns holes You’re going mad
Même pas levé, je sentais déjà, la lassitude d’une semaine bien avancée. L’esprit encore coincé, dans des rêves répétés, fractionnés, avec ces personnages surgis du passé, ces monstres à éviter. Ça tournait au noir, la spirale. Même pas levé, pas envie de y aller. Le réveil, forcément, quand on retrouve le sommeil, informations, Grèce et puis quoi, foot, j’ai oublié, j’ai oublié, traîné un peu pourtant, je ne voulais pas y aller.

When you most need to get up you got no energy Time and time shit’ll happen
Je ne voulais pas y aller, mais on y va, en même temps, ce n’est pas le bagne, loin de là, alors on y va. La marée noire, on parle plus, de la visite, celle du président, que de tout ce pétrole, par tonnes, à la surface de la mer, ce désastre écologique, économique, d’autres mots en ique, la terre en à ras la casquette, le trop plein, ça déborde, ce n’est sûrement, qu’un début.

Your stomach starts churning and you mind starts turning
Alors on y va, en même temps ce n’est pas le bagne, loin de là, alors on y va. On y va, triturer ces chiffres, répondre aux questions, faire semblant. On lit, qu’ils voudraient taxer les tickets restos, ces peignes culs, et repousser, l’âge de la retraite, ces infos lâchées comme ça, pour nous enfumer, à la télé, pour cacher, la merde au chat, je les déteste, comme on imagine pas.
Je ne voulais pas y aller, je n’avais pas envie, ça ne fait pas envie tout ça non plus, on sent bien, qu’on va se faire avoir, pour ne pas dire pire, dehors le ciel avait des teintes, de menaces divines.

Stop dreaming People who say that are blaspheming They’re doing nine to five and moaning
Alors on râle mais on y va, on traîne les pieds, c’est pas la guerre non plus, c’est juste, qu’on en a marre, qu’il y a des jours où, il ne faudrait pas y aller, parce que ça n’arrange rien, se ménager pour durer, ne pas s’user, juste, se préserver. On ne va pas s’étendre, le reste, on ne va pas le répandre. Ça ne sert à rien, de dire tout ça, on le sait bien, c’est vain, mais on laisse sortir, dehors les rues semblaient, couvertes de poussières, c’était quoi ces rêves, cette nuit, il faisait sombre, sous le ciel gris, on s’y serait cru encore.

I hope you understand me Just trying to stay positive
Je ne voulais pas y aller, encore moins, sous ce ciel gris, forcément, je n’ai pas choisi. Je ne voulais pas y aller.

Tags : , , , , ,

Catégorie : Ecoute s'il pleut

19 Responses to “ 680 Pas y aller ( The Streets ) ”

  1. Benjamin F on 3 mai 2010 at 22 h 53 min

    Très bien ce texte en miroir des paroles du titres. En revanche The Streets, bof, bof, et encore Original Pirate Material est honnête par rapport à ses successeurs.

    • KMS on 3 mai 2010 at 23 h 22 min

      Honnête? Damned… ce disque est une merveille (et le suivant aussi)(ceux d’après je te le concède sont très décevants), mais celui là est une tuerie (les beats, les samples, les textes, l’ambiance générale de l’album…).

      • Benjamin F on 4 mai 2010 at 10 h 24 min

        S’il y avait beaucoup de bons titres sur Original Pirate Material, c’était surtout grâce aux textes de Mike Skinner et à cette ambiance garage. Après ça ne m’a jamais empêché de trouver cet album sur-côté, mais il faut dire pour sa défense que je me laisse facilement énervé par le flow british du garçon. Enfin actons qu’il s’agit globalement d’un bon album :)

        En revanche, quand tu laisses supposer que le second est également une merveille, là je ne peux te suivre :) Je déteste vraiment A Grand Don’t Come for Free, son côté pop, sa soi-disant super ouverture qui débouche sur des titres comme Wouldn’t Have It Any Other Way aux arrangements douteux. Et je ne parle pas des parties chantées, ni de certains textes qui frôlent le cliché. Quant aux albums qui ont suivi, je dirai qu’ils vont bien au delà de la déception :p

      • KMS on 4 mai 2010 at 10 h 42 min

        A grand don’t come for free est un cran au-dessous, il n’y a plus ce coté brut du premier mais c’est inhérent à beaucoup trop de second albums, il n’en reste pas moins un excellent disque, l’ouverture sur des sons moins bruts et plus pop fait parti de sa réussite. Ça reste garage malgré tout, et les textes conservent ce coté social désabusé et désoeuvré.

        Sur les albums suivants par contre on est d’accord, le pire étant le dernier en date…

  2. PdB on 3 mai 2010 at 23 h 33 min

    ouais, je trouve aussi, une tuerie comme tu dis… vraiment c’est les envies qu’on a, tu vois, (et on les hait encore plus de nous donner ces envies envers eux putain) avec leurs tickets restos après les accidents du travail, ces ordures à cent soixante dix mille, est-ce qu’il y a d’autres mots que celui-là, ordures, comme celui-là avec ses reconduites, à 30000 par an, ou cet autre courbé devant son petit chef, c’est à vomir, c’est juste complètement écoeurant, et on est là, on y va parce que il faut bien y aller, on a des mômes à aider, à élever encore, non, c’est pas le bagne, non c’est pas la guerre… non… c’est pas la guerre putain non, mais alors qu’est-ce que c’est lourd… j’espère tellement que ça puisse finir autrement la vache… elle est bien, ta musique, et ils sont bien, tes textes

    • KMS on 4 mai 2010 at 9 h 34 min

      Oui voilà c’est écoeurant à la fin, ce foutage de gueule permanent, ces provocations minables de parvenus…

  3. Les maux on 4 mai 2010 at 14 h 01 min

    Héhé… C’est vrai que taxer, ça ne veut pas dire seulement soumettre à une taxe, ça veut aussi dire prendre de force, soutirer

    • KMS on 4 mai 2010 at 17 h 46 min

      C’est ce qui se passe au final de toute manière…

  4. The Civil Servant on 4 mai 2010 at 17 h 17 min

    T’avais une prime spéciale sur les virgules dans ce texte ?
    Ou un pari à tenir ?

    (oui bon, je sors, j’arrête de t’emmerder)

    • KMS on 4 mai 2010 at 17 h 47 min

      T’as écouté la chanson? C’est un peu un truc de jeunes remarque, je comprends que ça te fasse peur. Ecoute son flow, son rythme, ça explique les virgules.

    • Erwan on 4 mai 2010 at 17 h 50 min

      L’article doit être sponsorisé par Nike sans doute (et je sors également ;-)

      • KMS on 4 mai 2010 at 18 h 02 min

        Pourquoi? (pas compris)
        (y a pas posts sponsorisés ici)(pas de puli-reportage non plus)

      • Erwan on 5 mai 2010 at 17 h 52 min

        Nike et le signe de la virgule (ok c’était nul)
        Je me doute bien que tu ne fais pas trop dans le post sponsorisé!

  5. Nathan on 4 mai 2010 at 21 h 52 min

    J’adhère. Album majeur de hip hop de blanc-bec. Il a le rythme, le flow qu’il faut, saccadé comme il faut pour pouvoir donner au lyrisme des instrus une puissance qui dépasse le hip hop classique.
    Et j’avouerai même aimer les trucs plus pop et récents de Skinner. Genre le titre éponyme de « Everything is Borrowed » que j’adore, malgré les refrains insupportables, les couplets sont géniaux.

    • KMS on 5 mai 2010 at 20 h 18 min

      Ah non le dernier je ne peux pas, ça dégouline, ça perd de son impact, pas mon truc.

  6. The Civil Servant on 5 mai 2010 at 14 h 23 min

    « C’est un peu un truc de jeunes remarque, je comprends que ça te fasse peur »

    Pfouu, je ne relèverai même pas cette basse attaque, indigne d’un manieur de virgules avec dextérité tel que toi.

    • KMS on 5 mai 2010 at 20 h 18 min

      Bon alors tu as écouté finalement?

  7. The Civil Servant on 7 mai 2010 at 0 h 29 min

    Oui c’est très bô.
    Mais c’est pas trop mon truc ces chansons un peu hypnotiques répétitives(tu me diras, 1969 ok all across the usa, ça l’est aussi quelque part)
    Mais c’est très bien foutu. La voix est magnifique en fait. Très retenue, avec une diction magnifique (même si je choppe pas la moitié des paroles) : c’est peut être la production qui fait ça. Enfin, si quand même cette manière de dire positive, positive avec une sorte de dédain triste.

    Allez j’ai même téléchargé

    • KMS on 7 mai 2010 at 8 h 58 min

      Ah tu vois que c’est bien.