591 Soupirs Japonais (Ooioo)

19 novembre 2009 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Ooioo : Uda Hah (Album : Armonico Hewa 2009)

Adobe Flash Player

J’ai des soupirs Japonais. Vieux souvenirs de Cure. Le début de la fin. Ou la fin du début mais une fin de toute manière. Des soupirs Japonais. C’était un beau nom pour un album qui n’en était d’ailleurs pas vraiment un.

Il y avait du brouillard ce matin. Mine de rien il a sauvé la journée de l’ennui juste le temps qu’il se dissipe.

Des soupirs Japonais. Ooioo pour isoler des bruits de fond en parasites. Ces amazones aux peintures de guerre. Aux échos étranges, mélange de pulsions africaines tribales et jazzy, d’accents no wave électriques et débridés. No wave quand ces jours-ci sont plutôt no word.

On rentre à la nuit, balayé par les phares des autres voitures. Sur les trottoirs les piétons comme des ombres. Les lumières rouges, les lumières vertes (et le vin de framboise) comme des phares à l’entrée d’un port, règlent notre marche en avant. On va nulle part vite en oscillant sauvagement, avec cette lumière qui ne s’éteint jamais.

On se déplace de manière immobile. On ne garde que l’impression de mouvement. C’est le monde autour qui bouge. Nous, on reste là, figé, les pieds ou les roues dans le bitume. On pousse des soupirs Japonais. En se disant qu’ils dépaysent. En mouvement immobile.

NOTA : Ces quatre Japonaises ont eu le bon goût d’appeler KMS un morceau de leur album précédent, et ça c’est la classe internationale.

Tags : ,

Catégorie : Music of my mind

Comments are closed.