674 Les samedis musicaux #20 (Billy Cobham)

17 avril 2010 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Billy Cobham : Stratus Album : Spectrum 1974)

Adobe Flash Player

Personne ne connait ce disque, probablement à juste titre. Pur jazz rock mid seventies à base de virtuosité gonflante la plupart du temps. Un disque de batteur en plus. Il suffit d’ouvrir la pochette pour ne pas en douter. De fait, ça breake plus qu’il ne faut en roulement de toms infinis et déluge de crashes de cymbales. Le genre de batteur pénible jusqu’au bout des baguettes.

Pourtant, si personne ne connait ce disque, tout le monde ou presque connait ce morceau, Stratus, sans même être capable de le citer. Et ce dès les premières mesure, avec l’entrée de la basse et ce groove familier.

Et pour cause, le sample de la ligne de basse des mesures d’introduction sert d’architecture à Safe from harm de Massive attack, sorti en 1991 sur leur premier album Blue lines. En pleine guerre du golfe, ce qui leur vaudra d’être rebaptisé Massive tout court pour ne pas focaliser sur des termes guerriers ce qui était d’une hypocrisie sans nom puisque pendant ce temps là, les américains menés par George Bush père, balançaient à tout va des missiles et autres gaz chimiques dans le désert.

Il est intéressant de voir par contre, que le trio de Bristol a conservé le coté insistant de la ligne de basse sur le motif rythmique tournant en boucle qui était déjà prédominant, malgré les solos de guitare pénibles, sur le morceau original.

C’est d’ailleurs c’est bien seulement l’utilisation de ce sample, qui m’a fait acheter ce disque pour quelques euros sur une brocante, juste pour entendre l’original.

Pour la petite histoire, le guitariste que l’on entend sur ce titre est Tommy Bolin, qui l’année suivante remplacera Ritchie Blackmore au sein de Deep Purple avant de mourir d’une overdose en 1976, mais je ne suis pas certain que cela donne plus envie d’écouter ce disque…

(Comme je n’ai ce disque ni en cd ni en mp3, j’ai enregistré directement mon vinyle, les craquements sont donc d’origine, comme sur Safe from harm…)

Image de prévisualisation YouTube

Tags : , , ,

Catégorie : 7 Tease, Jazz in my pants, Samedis Musicaux

9 Responses to “ 674 Les samedis musicaux #20 (Billy Cobham) ”

  1. F on 17 avril 2010 at 21 h 55 min

    allez, je vais prolonger sur Spotify, spécial KMS one more time (au fait tu te souviens ta promesse prochains vases comm ?)

    • KMS on 17 avril 2010 at 22 h 23 min

      Bien sûr que je me souviens. J’astique en prévision quelques morceaux bourrés de contrebasse.

  2. Benjamin F on 17 avril 2010 at 23 h 53 min

    Vraiment incroyable de pouvoir écouter ce morceau. C’est vrai que les solos sont un chouia poussifs mais le duel entre la batterie de Billy Cobham et cette basse hypnotique est des plus savoureux. Billy Cobham a fait beaucoup de choses très dispensables au long de sa longue discographie (en dehors de ses prestations pour Miles Davis bien sûr^^), mais The Art of Three, qui date du début des années 90, est vraiment un super album.

    • Benjamin F on 17 avril 2010 at 23 h 59 min

      (Oups coquille, je voulais dire « qui date du début des années 2000″ ; heureusement le temps ne pas pas si vite^^)

      • KMS on 18 avril 2010 at 8 h 26 min

        En fait avec l’âge il s’est calmé un peu sur les roulements interminables. Si on enlève l’excès de virtuosité c’est un excellent batteur.

  3. ptilou on 19 avril 2010 at 17 h 25 min

    Ce disque est chez Spotify :
    http://open.spotify.com/album/5JmNk3ayVaujKO5hFvU5YA

    j’aime bien cette mouvance de musique ;-)
    et ce morceau reste très beau et assez hypnotik ! Jan Hammer aux synthés analogiques (1973).

    Il convient de mentionner le bassiste Leland Sklar car c’est lui qui fait le groove de bass samplé par Massive. Sklar bassiste attitré de James Taylor et requin de studio dans la mouvance des musiciens de Crosby… (il a joué aussi derrière notre Véronique Samson mouvance Steph Stills)…
    http://tinyurl.com/yybpr7n

    nb : noter également la présence de Ron Carter sur un deux opus du disque.

    Grand merci du coup je ré écoute cet opus sous spotify. ;-)

    • KMS on 19 avril 2010 at 19 h 03 min

      S’il y a des albums de jazz rock que j’écoute avec plaisir, celui-ci n’en fait pas partie mais je n’ai jamais été un grand fan de Cobham même lorsqu’il jouait derrière John McLaughlin. Sinon oui Leyland Skar, il a joué sur Vancouver non? (enfin je dis ça de mémoire)

  4. gilda on 19 avril 2010 at 17 h 45 min

    Ça ne pouvait être que toi qui nous déniches le rapprochement. J’aime bien la notion d’excès de virtuosité.

    • KMS on 19 avril 2010 at 19 h 04 min

      Tu sais il y a plein de sites qui répertorient les morceaux samplés en fait, c’est assez facile à trouver (certes encore fuat-il savoir que ces sites existent :-) )