577 Final Fog (Mendelson)

28 octobre 2009 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Mendelson : Marie Hélène + Café Tabac (Album : Live 2001)

Adobe Flash Player

Il y avait du brouillard hier matin. Enfin une brume plutôt qu’un brouillard. Ou un brouillard timide, qui se cache un peu, qui n’ose pas. La lumière du soleil se perdait dans cette brume montant de la terre humide et froide, c’était beau. Comme on n’a pas le temps comme il faut y aller on ne prend même pas le temps de vraiment de regarder. Il aurait fallu faire des photos. Ça va finir qu’un matin je prendrai l’appareil et je n’irai pas au bureau. Je n’irai plus au bureau. Pour aller photographier la brume ou le brouillard quand il se sera un peu plus affirmé. Le matin. Quand la lumière du soleil se cache derrière.

Ça a pris la journée mais ce matin au bureau j’ai mis Mendelson, à cause du brouillard de la veille. C’est pareil la musique de Mendelson. C’est la lumière du soleil dans la brume. Tu sais il y a des chansons comme ça on ne peut pas s’en débarrasser. Elles restent collées à l’intérieur. Le brouillard je l’avais déjà mise. La chanson 155. Tu vois comme ça file, ça fait presque trois ans.

C’est marrant parce que dans la chanson il parle d’une voie de garage perdue dans le brouillard avec des tour fantômes gardant des terrains des vagues et le fleuve de boue. Il y a quelque chose comme ça juste avant le pont sur la Marne. Elle n’est pas boueuse la marne en ce moment, ce n’est pas l’époque, mais le brouillard sur ce grand espace nu avec les wagons posés là, c’était comme cette chanson. Je n’ai pas pris de photo il n’y a plus qu’à imaginer. Faut fermer les yeux pour ça. Fermer les yeux et rêver. Est-ce qu’on le fait si souvent que ça. Se dire tiens là je vais imaginer. Imaginer c’est comme partir en voyage. Même dans le brouillard.

Ce matin il n’y avait plus de brouillard. Mais on a pris notre temps. C’était bien.

(Comme j’avais déjà mis Le Brouillard (que l’on peut quand même écouter), j’ai préféré mettre Marie Hélène (« si elle savait que tu l’as perdu ton tricycle… ») + Café-tabac, mais de toute manière, je l’ai déjà dit au moins dix fois, il y a ce live sur leur site à charger gratuitement. Et il est totalement INDISPENSABLE…)(comme leurs albums qu’il faut TOUS acheter)

(et regardez donc Moindre Poésie, un beau documentaire sur Pascal Bouaziz et Mendelson)

Tags : , ,

Catégorie : Music of my mind

Comments are closed.