665 Rien #9 ( Aidan Baker)

25 mars 2010 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Aidan Baker : Chainsaw Album : Green & cold 2007)

Adobe Flash Player

Père Lachaise (Photo ©KMS 2003)

« Quand tu te réveilles, avec les restes d’un paradis entrevu en rêve et qui pendent à présent sur toi comme les cheveux d’un noyé, nausée terrible, angoisse, sentiment du précaire, du faux, de l’inutile surtout, tu tombes en toi-même, et pendant que tu te brosses les dents, tu es vraiment un plongeur de lavabo, c’est comme si le lavabo blanc t’absorbait, comme si tu glissais par ce trou qui emporte le tartre, la morve, la chassie, les pellicules, la salive et tu te laisses glisser avec l’espoir de retourner peut être à l’autre chose, à ce que tu étais avant de te réveiller et qui flotte encore, qui est encore en toi, qui est toi-même, mais commence à s’en aller… Oui pendant un moment tu tombes à l’intérieur jusqu’à ce que les défenses de la veille, oh ! la jolie expression! ô langage ! se chargent de t’arrêter.
- Expérience typiquement existentielle, dit Gregorovius d’un air prétentieux.
- Certainement, mais tout dépend de la dose. Moi, le lavabo m’avale pour de bon, qu’est-ce que tu crois? »

Julio Cortazar : Marelle

Tags : , ,

Catégorie : Rien

4 Responses to “ 665 Rien #9 ( Aidan Baker) ”

  1. Bishop on 25 mars 2010 at 20 h 38 min

    Beau morceau bien qu’inconnu pour ma part. Cortazar est quand à lui toujours un grand Bonhomme. Ses critiques de jazz… et puis forcément ce monument qu’est Marelle…

    • KMS on 25 mars 2010 at 21 h 04 min

      C’est la moitié de Nadja (si par hasard cela te dit quelque chose), plutôt tourné vers le drone métal en général (on va dire). Il sort à peu près un disque par mois (j’exagère mais à peine).

  2. PdB on 26 mars 2010 at 23 h 20 min

    Bon, ça va je vais le lire, Marelle…
    On dirait l’allée qui mène au golf de Chambourcy sauf qu’il y a pas de trottoir (je n’aime pas le golf, ni les club houses, ni les gens qu’on peut y trouver, mais cependant j’y suis allé un jour, tu vois) (encore que comme jeu, je suis sûr qu’il est bien, le golf – mais c’est vraiment trop mal fréquenté- un de mes oncles y jouait (pour son coeur) n’avait pas trop le profil (mais été pété de fric quand même) et il m’a emmené (nous d’ailleurs) à celui de Biarritz qui est une vraie merveille… d’ailleurs, les golfs sont toujours installés dans des endroits magnifiques – pour les pétés de fric en même temps bon : ils savent plus apprécier que les prolos sans doute ? Bon enfin tout ça pour dire que la photo rappelle les allées qui vont au golf et les tilleuls de la côte d’azur aussi (mais là je crois que c’est plus la lourdeur du soleil qui est bien marqué par le contraste). La musique est chouette aussi, mais on va s’endormir, là… Ce que j’en dis…

    • KMS on 27 mars 2010 at 13 h 45 min

      Ah ouais il faut le lire le Marelle, obligé.
      L’allée tu te doutes bien que celle là au Père Lachaise elle ne mène pas au golf… va savoir où elle mène d’ailleurs…