643 Grey sky (Gentle Despite)

8 février 2010 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Gentle Despite : Darkest blue (Album : Air balloon road 1990)

Adobe Flash Player

On a encore perdu la lumière. Temps de campagne anglaise. Jour de vent et de gris. L’impression d’être de plus en plus en apnée durant ces mois éteints. On voit moins bien aussi, la vue baisse, possible que ça joue, on a besoin de plus de lumière. C’est raté.

C’est pas le tout de refaire la maison, il faut encore pouvoir la remplir. Mais après, la pluie, le vent, on a déjà dit ça cent fois. C’est pourtant le temps idéal pour écouter une compilation Sarah Records, un lundi après-midi de RTT où s’affaissent les volontés devant un thé au lait et quelques gâteaux et ce n’est peut être pas plus mal.

C’est peut être comme cela qu’ils sélectionnaient leurs groupes, assis devant un thé en regardant le ciel uniformément gris derrière la fenêtre. Même si, les mêmes chansons accompagnent idéalement un rayon de soleil léger à l’aube du printemps.

Ces jours là on ne s’accroche à rien, sautant d’un disque à l’autre, trois accords sur le piano, les doigts trop raides, on regarde les vinyles, ressort une vieillerie pas écoutée depuis longtemps, qui ne colle pas plus que le reste, on joue sur les contrastes, le sax de Coltrane à suivre, les grincements de Beefheart qu’on réécoute méthodiquement depuis deux jours, chronologiquement, comme un voyage qu’on aurait envie de refaire des années après, mais Beefheart sera pour ce soir, quelques minutes sur de vieux disques électros remontés à la surface ce week-end sans que l’on sache pourquoi et sait t’on jamais pourquoi. Jusqu’à cette compilation.

Celles de Sarah Records font parties des rares compilations qui aient un sens. De celles qu’on garde précieusement (par chance, celle-ci est sur Spotify). Un peu comme celles de Cherry Red records au début des années 80 (et c’est à se demander si la pochette d’Air Balloon Road n’y fait pas référence)(les cerises rouges), tant pis pour les plus jeunes qui ne comprendront pas.

De toute manière les Gentle Despite n’ont jamais sorti que deux singles chez Sarah (ils nous les rééditent quand ils veulent les singles, dans un beau coffret, avec des vrais 45T, on hésiterait pas pour le chèque), il fallait bien une compil pour en garder la trace.

Dehors il fait toujours aussi gris mais la nuit masquera bientôt le ciel. On a perdu la trace des Gentle Despite comme on a perdu la trace de la lumière aujourd’hui. C’est pour cela que les deux allaient bien ensemble.

Tags : , , , , ,

Catégorie : 'til 1999, Ecoute s'il pleut, I live in the 80's, Sarah Records

14 Responses to “ 643 Grey sky (Gentle Despite) ”

  1. Discobloguons on 8 février 2010 at 16 h 56 min

    Faudrait que je commence à choper tous leurs 45 tours, ça ferait une jolie collec’.

    • KMS on 8 février 2010 at 17 h 05 min

      Quand je vois les prix auxquels ils se vendent je me dis que je vais attendre une réédition qui ne viendra probablement jamais, mais avec des 7 inches entre 20€ et 30€…

  2. mb on 8 février 2010 at 20 h 12 min

    J’adore le titre en streaming. Effectivement elle devrais être aussi bien au soleil que sous la pluie… Bravo pour le noveau site !

    • KMS on 8 février 2010 at 20 h 40 min

      Globalement, tout ce que l’on trouve que cette compilation est de cet ordre. Malheureusement, par les voies légales elle coute un bras cette compilation si on veut se la procurer. Bien entendu si on laisse de coté l’aspect légal des choses c’est tout de suite plus facile…

  3. Discobloguons on 8 février 2010 at 21 h 29 min

    Suis en train d’écouter « Sunflower » de The Springfields. Sacrée claque.

    • KMS on 8 février 2010 at 21 h 55 min

      These thins happen d’Action Paintings est très bien aussi. Sans parler du magnifique End of the affair des Field Mice.

  4. Discobloguons on 8 février 2010 at 21 h 57 min

    Bon à cause de toi je viens de commander Wonder des Springfields. Pas de Sunflower pour ce coup là, il est 20€ minimum.

    • KMS on 8 février 2010 at 22 h 21 min

      Je t’ai dit c’est hors de prix.

  5. PdB on 8 février 2010 at 22 h 18 min

    ce qui est mieux maintenant, c’est qu’on peut écouter tout en écrivant un commentaire; c’est pas mal du tout; ça me plaît; six fois qu’il passe; ça me va, on croirait un truc de la fin des années 60, non ? c’est la guitare, sans doute… en tout cas, ‘est vraiment adapté à ce temps de merde et bizarrement, vu que c’est pas si pourri…

    • KMS on 8 février 2010 at 22 h 25 min

      Oui mais quand tu fais envoi ça recharge la page et arrête la musique c’est logique. Sinon, tu cliques sur le titre du morceau, ça va ouvrir le fichier dans un lecteur sur ton ordi (suivant ce qui est paramétré) et là tu peux faire ce que tu veux la lecture continuera (suis-je clair?).

  6. PdB on 8 février 2010 at 22 h 19 min

    ouais, quoique quand t’envoies ton commentaire, il se débranche le truc…

    • PdB on 9 février 2010 at 11 h 24 min

      ouais t’es clair t’es clair… merci bien

  7. Mathieu on 9 février 2010 at 21 h 41 min

    Pour ma part, j’ai craqué pour le Snowball des Field Mice. Trouvé un peu plus de 20 Euros sur le net … Mais bon, c’est les Field Mice, difficile de résister …

    • KMS on 9 février 2010 at 21 h 49 min

      Les rééditions des trois albums des Field Mice sont totalement indispensables. J’ai beau les avoir en vinyle (oui oui), j’ai acheté les rééditions.