478 Je me souviens #4 (Nick Cave)

2 mars 2009 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Nick Cave & the Bad Seeds : Long time man (Album : Your funeral, my trial 1986)

Je me souviens de l’Irlandais sur son trottoir. L’ombre sur le mur faisait penser à Nick Cave. Le genre d’ombre dont on ne peut se détacher. Attirante, intrigante. C’était peut être aussi, les bruits de métal s’entrechoquant derrière qui la modelait à cette image. The long time man. On se souvenait d’un concert de Noir Désir, époque Tostaki, où Cantat se demandait sur quelles berges sombres de quel fleuve boueux Cave avait trouvé cette chanson. Quelque chose comme ça en moins flou.

L’ombre sur le mur faisait penser à Nick Cave, on aurait pu être en plein soleil comme dans le brouillard, il y avait peut être les deux. Je suis allé chercher hier sur l’étagère, une saison en enfer de Rimbaud. L’ombre restait immobile, tout bougeait autour vite, trop vite.

Je sème des cailloux invisibles pour une piste perdue. Comme de chercher vainement dans un livre, un passage que l’on voudrait retrouver, persuadé qu’il était vers ces pages là, en bas à gauche, mais on a beau tourner les pages…

Je me suis souvenu des gosses assis sur le piano du bon fils. On voyait des ombres aussi. L’Irlandais disait Nick Caverne, mets nous un Nick Caverne, on laissait les notes s’échapper par la fenêtre ouverte en roulant comme ça. C’était après le pont des arts. Comme quelque chose qui pourrait durer toujours même si on sait bien que non.

Long time man. Le juste équilibre entre le désespoir et l’électricité poisseuse des guitares. Le genre de chanson qui fait des filaments comme un filet de sang dans l’eau. Des souvenirs dispersés par le temps.
Et puis l’ombre est partie.

Tags : ,

Catégorie : I live in the 80's, Je me souviens

Comments are closed.