489 Lacanisme (Tortoise)

26 mars 2009 Par KMS
Imprimer cette note Imprimer cette note

Tortoise : Glass museum (Album : Millions Now Living Will Never Die 1996)

Dites n’importe quoi il en sortira toujours quelque chose. J’ai lu ça quelque part aujourd’hui. Lacan est supposé avoir écrit/dit cette phrase. N’importe quoi alors, pourquoi pas.

N’importe quoi c’était peut être la vision irréelle en rentrant du bureau ce soir, dans la petite rue derrière, bordée d’arbres rose en fleurs alors qu’il pleuvait en même temps sur fonds de ciel sombre. Encore le ciel. Le contraste était saisissant. Anachronique. Quelque chose ne collait pas. Le rose sûrement, tout le reste est gris dans cette rue.

J’ai mis Millions now living will never die de Tortoise hier soir et la musique m’a suivie toute la journée. J’y vois un signe de l’anachronisme chromatique des arbres roses et du ciel sombre et humide de ce soir. La musique parfois influence la ville autour, le ciel, le temps, le regard, surtout le regard finalement. C’est parce que sur ce disque il y a Djed et c’est un voyage. Un long voyage de 21mn. C’est court pour une vie mais long pour un voyage musical. Il y a du Glass et du Reich dans celui là. Des notes en mouvement comme des mobiles accrochés au plafond d’une salle blanche.

Des volutes de ce morceau flottaient autour de moi comme un parfum, malgré les mauvaises vibrations au bureau. Bad vibes c’était Lloyd Cole non? C’était une non journée, malgré les réminiscences Tortoisiennes.

Je me disais que cette page pouvait être considérée comme une radio de nuit. La voix du type perdu dans le studio abandonné et ses cinquantes insomniaques au bout des ondes. Le type se pointe sans savoir ce qu’il va raconter de toute manière personne ne l’écoute, il ouvre le micro et la voix grave part dans l’obscurité avec les quelques disques choisis pour la nuit.

Mais bon tout ça c’est n’importe quoi comme dit Lacan.

Tags :

Catégorie : 'til 1999, Music of my mind

Comments are closed.